6794 Views |  Like

PIA DERMOBEAUTE // un nouveau tattoo sur le visage!

… Oh punaise je ne m’attendais pas à ça ! Me voici propulsée entre Nip/Tuck et Miami Ink. Après être passée sous la technique Tattoo Bambou d’un thaïlandais à Koh Phi Phi il y a à peine 2 semaines, voilà que je récidive! Ma mère va me déshériter… ou me tuer directement à coup d’aiguilles.

« Bonjour Caroline, 
Je vous propose de tester le maquillage permanent… »

Mais NAN jamais !! Pour ressembler à toutes ces cagoles à extensions peroxydées et poitrines proéminentes ? Ah non NEVER, NO WAY!

… 1 semaine plus tard, me voici à Lattes devant le centre institut PIA DERMOBEAUTE  #jesuisfaible

10h, samedi matin. Je pousse la porte de l’institut avec ma pote Delphine. Oui j’aime bien avoir une compagnie quand je sais que je suis prête à faire une connerie… comme une enfant. Mais bon, elle veut surtout me voir passer sous les doigts de Julie avant de se lancer à son tour. En gros, je suis une cobaye pour toi mais aussi pour mes amis… #bonnepoire

Un institut pas comme les autres…

Pour le moment, tout semble normal et conforme à mon étroite vision de « l’institut de beauté ». Une cabine, une table, des produits, une jeune femme. Oui j’ai l’esprit assez limité sur ce genre de prestations. Je dois t’avouer que je ne suis pas une fille adepte des instituts de beauté… enfin je me laisse facilement séduire quand on m’annonce en plus les mots : spa, jacuzzi, hammam, massages… Donc ouais ok, j’avoue, tu peux me voir régulièrement au R-Revolution… mais c’est leur faute, ils ne sont que tentation pour moi!

Nous sommes accueillis par Julie, jolie jeune femme de 29 ans, maman comblée de 2 enfants et installée depuis toujours sur Montpellier. La fille énervante par excellence pour qui tout réussi. Pia Dermobeauté c’est elle! 

On commence à s’installer et à discuter de ce qu’elle allait vraiment me faire… car moi je n’y connais rien à ce genre de soins. A part me faire épiler les sourcils à la cire chez Yves Rocher et me mettre du crayon pour leur faire un semblant de forme… je suis ultra-novice. Julie me propose la technique du poils à poils, naturel et discret pour commencer.
Elle voit la goutte de sueur qui ruisselle sur mon front et la peur dans mes yeux… « Ne vous inquiétez pas, je m’adapte à votre forme actuelle, en partant des sourcils existants, tout en mettant en valeur les lignes de votre visage. Je vais vous faire le dessin et vous me direz si ça vous convient. »
Tout me semble bien flou mais pas très dangereux… jusqu’à ce que je mette une charlotte sur la tête, un tablier en papier, que je m’allonge sous des lumières blanches… et que des marques genre « chirurgie esthétique » apparaissent sur mon visage ! AaaaaHHHHHHHH!!!

Julie, ma nouvelle dermographe

« euuuhhh… ça fait longtemps que vous faite ça ???? »
Julie m’apprend qu’elle n’a pas toujours été dans ce domaine et que cela fait 2 ans qu’elle s’est installée. Je ne suis rassurée qu’à moitié… mais je fais confiance avec tous mes traits sur le visage.
« Alors on y va ? » … et bien allons y après 1 heure de tracés, de conseils et d’explications, je suis prête… au pire je n’aurai plus de sourcils.  Je me ferrai des traits de cagoles au Posca au-dessus des yeux.

Et à ce moment, la gentille « esthéticienne », se change en tatoueuse. TRANSFORMATION! Elle s’équipe de sa pédale et de sa machine.
« Je ne suis pas esthéticienne, je n’ai pas envie de faire des épilations et encore moins celle du maillot. Beuurrkk! C’est pas du tout mon truc. » Elle explique son penchant et sa passion pour cet art de la dermographie.

Tout comme les tatoueurs, elle a dû :

– passer une formation « hygiène et salubrité » pour exercer,
– s’entraîner sur des peaux de cochons,
– faire des formations, des conventions régulièrement,
– elle a cette passion « under the skin » et ne s’arrête jamais de tatouer,
– possède un dermographe (une machine à tatouer) très similaire à celle de mon tatoueur…

C’est fou, je ne m’attendais pas du tout à ça! Je suis bien loin de l’image que je me faisais de ce métier. C’est bien plus rock’n’roll baby!

Entre Nip/Tuck et Miami Ink

Et bien voilà, on y est ! Je me retrouve entre de la chirurgie esthétique et le tatouage. Les tracés sont fait. Julie m’a rasé les sourcils qui faisaient tomber mon regard pour m’en créer des tout nouveau qui me permettront d’avoir un regard rehaussé et plus intense. En gros, sa mission : me rendre « plus bonne »#pasdecommentairemerci

Julie se lance.
La technique est simple : elle me tatoue des poils les uns après les autres dans la zone qu’elle a délimité auparavant avec ses traits de « coupe ». Pour cela, elle a choisi la couleur (les pigments) qui va se rapprocher le plus de ma couleur naturelle et de ma façon à prendre le soleil. Tout est étudié jusqu’à l’équilibre entre couleur chaude et couleur froide pour toucher à la perfection ma propre couleur. C’est très très pointu!

Comme un tatouage, il est réalisé par des micros injectons de pigments dans la peau, au-dessus du derme.

Alors ça fait mal ?

Et bien je dois dire, que j’ai été encore une fois surprise!
Une impression de petites décharges électriques au début… et une impression de cutter dans le visage… même si je n’ai jamais reçu de coup de cutter… Pour être franche, je n’ai pas trouvé ça très agréable, mais tu peux tenir. Je pense que le fait que cela soit sur le visage près des yeux… ça fait psychotter. Pour avoir essayer, le tatouage avec la machine, le tatouage au bambou et le maquillage permanent… bin je veux pas te faire peur… mais c’est pas celui que j’ai préféré. LOL! Tu me diras ce que tu en penses, toi.

« Tout le monde réagit différemment. Il y a même une dame qui avait un petit soubresaut et qui donnait des coups de pieds, d’autres ne sentaient rien. »

Et bien au début, je me suis dit : « Jamais je ne tiendrais 1 heure comme ça!!!  » Julie m’explique que selon où elle me dessine le poil, elle doit plus ou moins appuyer pour lui donner de l’épaisseur afin de se rapprocher la texture de mes poils existants. Et c’est évidement quand elle appuie que tu sens l’aiguille. C’est un vrai travail d’orfèvre! Un par un, elle tatoue les poils. Julie leur donne du mouvement, elle en fait certains qui vont vers le haut, d’autres vers le bas, des plus ou moins longs… Tout pour donner un effet le plus naturel possible.

VOILA  ! Je dois avoir au moins 100 poils de plus dessinés sur le front! Prochain rendez-vous dans 1 mois pour la séance de contrôle afin de  faire d’éventuelles retouches.

La couleur des sourcils paraîtra plus foncée dans un premier temps, avant de s’éclaircir au bout de 4 à 6 jours.

La cicatrisation

Tout comme un tatouage (car c’est un tatouage) : pas de soleil, pas de baignade, pas d’eau… mettre de la crème (style vaseline) une fois par jour pour faciliter la cicatrisation. Tu vas peler du sourcil. INTERDIT d’arracher les peaux car tu vas retirer le pigment avec. 

Les pigments ne sont pas les mêmes que ceux des tatoueurs c’est un peu la seule chose qui les différencie d’ailleurs. Le visage change, il est plus exposé que le reste du corps alors le maquillage permanent possède des pigments qui ne vont pas évoluer comme les autres et permettre des rendus de couleurs plus naturelles.

Combien de temps ça dure ?

Et oui on dit maquillage permanent… mais nan!
Le résultat, bien que durable, n’est effectivement pas éternel : à l’inverse du tatouage, l’encre n’est pas déposée dans les couches les plus profondes de l’épiderme, ce qui explique qu’elle s’efface au fil du temps.

On ne peut pas donner une durée précise car cela dépend de beaucoup de facteurs :
> ton mode de vie :  si tu t’expose beaucoup au soleil, la pollution…
> ta peau : l’épaisseur, l’acidité, l’âge, le renouvellement cellulaire, ton système immunitaire…
> la couleur choisie : joue un rôle aussi, plus elle sera claire, moins sa tenue sera longue.

Pour le maquillage permanent ce sont les sourcils qui ont la durée de vie la plus courte, une année environ. Les autres parties du visage (yeux, lèvres, grain de beauté) tiennent au moins deux ans et peuvent tenir jusqu’à plus de cinq ans.

Combien ça coûte ?

… et oui, c’est vrai que c’est tout de même important.
Mais pour bénéficier d’un joli regard, le prix à payer sera finalement à peu près celui d’un tatouage classique : 320€.

Julie m’explique que les outils et les pigments sont un peu plus chers que ceux des tatoueurs habituels. C’est ton visage, « la chose » que tu expose tous les jours au monde. Franchement ça en vaut la peine car ça te change le visage… pour moi j’ai l’impression d’avoir rajeunit et d’avoir un visage plus heureux. Et à choisir entre un lifting et un rehaussement des sourcils… je vote pour les sourcils ! Et toi ?

CONCLUSION

> méthode : poils à poils
> 1h de tracé + 1h de tatouage
> durée 1 année
(avant de faire des retouches, tout dépend de vos habitudes de vie)
> 320€ 

 

Pourquoi choisir le maquillage permanent ?

– corriger des sourcils trop fins voire inexistants,
– des sourcils trop courts, asymétriques ou mal structurés,
– combler des « trous » dans les sourcils mal garnis,
– maquiller une cicatrice,
– restructurer ton regard en modifiant la forme de tes sourcils,
– gain de temps tous les matins,
– se sentir bien et belle tout le temps !

… et le résultat, tu en penses quoi ?

Quoi de mieux que de se réveiller le matin tel Cricket, personnage permanenté d’Amour, Gloire et Beauté… fraîche du sourcil sans avoir besoin de courir dans la salle de bain pour se refaire vite une beauté avant que chéri ne se réveille… et en MEGA NATURELLE !

« C’est fou, on dirait de vrais poils ! Il faut s’approcher de très très près pour voir la différence de relief. Le résultat est complètement dingue! »

CONQUISE ! Je recommande ! Saute le pas, ça en vaut vraiment le coup! Fonce tu vas être… plus bonne que la plus bonne de tes copines!

MERCI JULIE !


PIA DERMOBEAUTE
Spécialiste du sourcil ■ Maquillage permanent ■ Extension de cils
145 rue de Lantissargues – 34970 Lattes
06 07 10 00 46

site l  facebook l instagram l
 toutes les photos de mes passages chez PIA DERMOBEAUTE!