1723 Views |  Like

Roller Derby : mini-short, résilles, rouge à lèvres… et baston!

 

 

 

 

 

 

Cela fait plus de 2 mois que la pintade batifole dans les plumes d’autres volatiles bien déjantés et tatoués. Mon nouveau poulailler [avec des barbelés] s’appelle le RINK et mes copines sont des JAMMEUSES et des BLOQUEUSES.

 ? Vol au dessus d’un nid de « POUFFES »

Oui oui vous avez bien entendu ! Ce sont d’ailleurs les DEATH POUFFES, l’équipe de Roller Derby de Montpellier.

? Mais pourquoi… le derby ?

Ce sont exactement les mots de ma mOman : « Mais pourquoiiiii ?? Tu vas t’abimer ! Tu es complètement folle et inconsciente ma fille! »
Pour faire du derby, il faut simplement aimer le fun, la compétition, le contact et être un peu… anti-conventionnel. Moi j’ai adoré son côté sport de filles hors du commun. On se retrouve entre gonzesses sans peur, sans gnan-gnan, on fonce dans le tas et si ça fait mal… bin tampis : « Bien joué ! je vais te faire manger mes roues la prochaine fois ! »… On s’excuse pas au derby !! C’est le jeu qui veut ça !

? … et au fait… c’est quoi le roller derby ?

Vitesse, agilité, agressivité, féminité. Un sport de contact et de vitesse pas fait pour les gentilles filles.
AVANT : C’est sous le nom de « catch sur roller » que le sport s’est fait connaître, dans les années 1930 aux Etats-Unis.
AUJOURD’HUI : Le roller derby actuel souffre encore un peu de son ancienne image de « roller catch » et se revendique plus authentique, plus sportif …  Le roller derby a évolué et est très différent aujourd’hui, moins spectacle , cirque et paillettes… Nous sommes plus dans l’effort et l’esprit sportif… C’est un mélange de vitesse, d’endurance et de show brutal. Chaque équipe mêle technique et stratégie pour « mettre sur le cul, les grognasses d’en face ». En 2010, Drew Barrymore a popularisé la discipline au-delà des frontières américaines, avec son film Bliss. Depuis, cette discipline sportive essentiellement féminine investit nos villes : après la capitale, des ligues se sont créées comme à Toulouse, Nantes, Bordeaux, Pau, Brest, Rennes et MONTPELLIER !


? Le roller derby en France…

Février 2010: création des Paris Rollergirls, 1ère ligue parisienne de roller derby.
Mai 2011: 32 équipes françaises sont recensées sur la page Facebook du Roller Derby France.

? … et dans le monde

Plus de 600 ligues réparties dans 20 pays.

? Le derby c’est pour… les guerrières !

Les filles du roller derby viennent souvent de milieux underground assez variés, rock, métal, pin-up…
Elles sont armées de coudières, de genouillères, de casques et de protège-dents. Elles arborent fièrement leurs couleurs avec un style rétro façon baby dolls : mini-shorts, jupettes, bas résilles, maquillage sexy… Chaque équipe à son hymne pour entrer en piste, son cri de guerre et chaque fille à son aka (pseudo) de tueuse pour intimider ses adversaires. Une lutte sans merci où la chair frappe sur le béton. Des bad girls dures à cuire en tenue sexy mais pas que ! Car attention le derby c’est aussi tactique et stratégie, préparation physique et endurance : « On en chie ! »

 

? Les règles de base du derby

Pour faire simple :
> Deux équipes de filles à roller se poursuivent sur une piste ovale, le rink.
> Un match dure 2 x 30 min et chaque mi-temps est une succession de rounds de 2min appelés jams.
> Chaque équipe comprend un pack constitué de 4 filles et une jammeuse.
> Le pack est constitué d’un pivot et de trois bloqueuses.
> La jammeuse (celle qui a la grande étoile sur son casque) est une attaquante dont le rôle est de se faufiler (aidée par ses bloqueuses) au travers de la meute adverse pour gagner un point chaque fois qu’elle dépasse une adversaire… sans se faire dégommer à coups d’épaules et de hanches… et sans faire de faute.
> Les personnes qui hurlent autour de la piste ne sont pas des chauffeurs de salles mais des arbitres. Vous entendrez surement des « No pack! », « Pack is here », « Major »… le tout en english et sur des patins. C’est eux qui calment les excitées en les envoyant dans le « penalty box », la prison. (18 arbitres pour 10 joueuses : 7 arbitres en patins et 11 autres en baskets compte les points).

[ Vous retrouverez les règles et le vocabulaire plus en détails sur le site des Death Pouffes. Site qui devrait voir le jour d’ici peu. ]

? L’équipe des DEATH POUFFES de Montpellier

Pour les Death Pouffes, l’histoire a commencé le 05 novembre 2010 de 4 filles : Mag, Vaness, Anne-Claire et Juliette, qui sont aujourd’hui les piliers de notre équipe. Désormais ce sont 30 bombes qui évoluent sur des patins noirs à roulettes vertes.

Pourquoi avoir choisi Death Pouffes comme nom d’équipe ?
Mag – aka Carmina Bourrina – nous met dans l’ambiance et nous explique sa signification, ce choix :
« C’est un jeu de mots sur le film de Tarantino : Death Proof … le film où des nanas se font zigouiller par un fou en vieille voiture américaine et qui finissent par lui faire sa fête bien comme il faut … des « victimes » qui se défendent et réussissent à vaincre leur aggresseur si tu vois ce que je veux dire …. Dans le film, une des nanas qui défoncent le serial killer est une célèbre cascadeuse, Zoe Bell qui joue également une roller derbyste dans le film Bliss (Bloody Holly)… Et puis, on adorait « les putas del fuego » qui est déjà le nom d’une équipe américaine. »
Ouaiiiiis j’ai pigé ! Death Proof + Putas = Death Pouffes !

Dès le premier entrainement mon choix était fait : je veux faire du Derby avec ELLES ! Nous avons des activités diverses: tatoueuse, étudiantes, pâtissière, vendeuse, chargée de communication… Côté physique, chacune a trouvé sa place : les « brindilles » font de bonnes jammeuses, les grandes et larges de super bloqueuses. Un groupe de filles trash et sexy qui ont toutes des vies,  des âges et des « calibres » différents mais qui ont les mêmes motivations et les mêmes envies : se défouler,  se marrer entre gonzesses et sentir le public les acclamer, crier, hurler, taper des pieds…

« On recherche toujours le coup parfait. Voir son adversaire le cul sur la piste c’est jubilatoire ! »
« On veut gagner mais on veut aussi donner du spectacle au public »

« Le roller derby est un défouloir… on épargne nos chéris ou nos enfants… on revient à la maison calme, détendue et surtout… fatiguée ! »

« NO FEAR ! HAVE FUN !»

 

Petite mise en garde : On se prend très vite au jeu : entrainement 2 fois par semaine, soirées visionnage de match, déplacement pour voir et jouer contre les autres équipes,  bootcamp… C’est tout un univers qui gravite autour du derby : on retrouve l’esprit et la cohésion des grandes équipes sportives, on se montre nos derniers tatouages, on cherche à dénicher des fringues sexy pour les matchs, on se chambre avec les autres équipes, on organise les matchs… Adopter le Roller Derby, c’est changer ses habitudes… ensuite on vit, on respire et on dort roller derby !

« Les Pouffes sont devenues très vite ma bande de copines avec qui j’adore parler derby, boire des bières, échanger des photos et des commentaires trash… Une famille sportive qui s’agrandit avec les autres équipes françaises. »

Les coach
Profil : … dingues !
2 joueurs de l’équipe de football américain de Montpellier (les Hurricanes) qui n’ont pas peur de hurler (… surtout Pierre) sur une bande de 30 filles énervées !

Pierre, coach stratégique (Coach P). « El general », commande sa troupe d’une main de fer avec des séries d’exercices d’échauffements musculaires (footing, pompes, abdos) puis nous fait chausser nos patins pour passer à la stratégie et aux Jam… 2 heures de pur… bonheur, mêlant sueur, rire et parfois gros bobos.
[Une envie commune nous traverse parfois l’esprit : lui faire un mega blocage toute en même temps pour lui couper le siffler !! mais chuuuut, j’ai rien dit…]


David, coach technique (Mr Hankey loser). Tout dans l’humour et la pédagogie. C’est lui qui nous fait patiner, tourner, tomber avec la célèbre PORN STAR (technique de chute), et accompagne les fresh meat (débutantes) dans la technique de patinage… On est souvent tombé sur le cul… pour lui et avec lui !

Présentation de l’équipe
Lady Bastard (notre capitaine) / Neo the reaper / Dita Von Dark / Bettie Rage / BlackWanda / CoCo The Chainsaw / Shery Roz’ Zomby / ZaZ kamikaZ / Blond’ASSassine / Thelma Fightful / Hysteria / Lady Bloody Hell / Dakota Brain Sucker / Chica Killa / Billygill / Pouliche / Devil Satana / Kill miss / Serial likeur / Polly Rocket /  Crazy Bangs / Voodoo Child / Carmina Bourrina / Death StriKer / Bloody Mary / KitshyJu / Sugar slayer  / Shotgun Kitty / Barbie Bones Breaker / Laguepe…

Arbitres et membres de la future équipe masculine
Brutal Impakt / GadgetoBlock / Zep’…

Toutes les « poufinettes » et les « gros mâles » seront présentés sur notre site internet.

? Le match du dimanche 26 juin 2011 à partir de 14h

Ca y est, le roller derby débarque à Montpellier pour de bon !!!
1ER MATCH DE ROLLER DERBY A MONTPELLIER

Les Death Pouffes (Montpellier) affronteront donc dans un match « amical » mais sans pitié leurs grandes soeurs de la Roller Derby Team de Toulouse !! On vous attend nombreux à 14h au gymnase Albert Batteux pour venir nous encourager : sport, cup-cakes, gamelles et résilles … et l’entrée est GRATUITE !!
…et pour ceux qui hésiteraient encore parce qu’ils ne savent pas ce qui les attend, le roller derby, c’est un peu ça : http://vimeo.com/23458481

Salle Albert Batteux
150 Rue François Joseph Gossec – Montpellier
(Derrière METRO)

? … dans l’attente d’une salle pour la rentrée de septembre

Les demandes d’adhésion ne cessent de nous parvenir (nous avons aujourd’hui 2 coach pour une trentaine de pratiquantes et 5 arbitres en demande d’une équipe masculine) et malgré nos efforts pour les satisfaire toutes, nous sommes confrontées aujourd’hui au manque de structures dans la région : un rink en plein air par exemple ou une salle adéquate avec tracé. C’est pourquoi nous avons besoin d’un lieu, d’une salle : n’importe quel gymnase omnisport fera l’affaire pour le moment. Nous avons besoin de 3 créneaux de 2h par semaine (en soirée) pour être à la hauteur de ce qui se pratique dans les autres villes.
Le roller derby monte en puissance en France et est en train de créer une véritable révolution … Simple mode ou émergence d’un nouveau sport ? Toujours est-il que Montpellier est pour le moment précurseur grâce à notre association et notre équipe… Mais notre motivation et notre forte progression seront sans effets si nous ne sommes pas suivis ni soutenus par notre ville.
Alors si vous avez des « pistes », merci de nous contacter !

? Articles de presse sur les DEATH POUFFES

Volt Magazine, 28 juin 2011 >>Death Pouffes, le Match !
Volt Magazine, 01 juin 2011 >> I want to be a Death Pouffes !
Midi Libre, 23 avril 2011 >> Roller derby : des filles, des patins et du sang

? Contact, Site, Forum, page Facebook

Les entrainements ont lieu le mercredi et le vendredi à partir de 20h30. N’hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements!
Contact : montpellier.derby.club@gmail.com

Page Facebook >> clic ! <<
Forum du Montpellier Derby Club >> clic ! <<
Site internet : en construction