1638 Views |  1

THAILANDE 2015 // Mes madeleines de Proust thailandaises

SAWADIKA!

Lorsque j’arrive en Thaïlande, je me rend compte que j’avais oublié toutes ces sensations, ces petites choses qui font que j’aime autant ce pays. Toutes ces petits plaisirs (ou pas) qui ne vous parlent pas en France ou seulement aux Farangs qui sont déjà venus barouder par ici.

En quelques sortes « mes madeleines » de Proust version  thaïlandaises.

Les odeurs

… qui vous prennent aux tripes selon les étals que vous traversez … avec une odeur si âcre! Puis 3 mètres plus loin, une douce odeur vous chatouille les narines avec des effluves de pancakes ou de jus de fruits fraîchement pressés.

La chaleur

… qui vous aplatie contre le bitume et qui vous rend aussi raplapla que le pancake précédent. Et le bonheur de retrouver le soleil sur sa peau après des mois d’hiver en France.

Les sourires

… la gentillesse et la politesse des thaïs. C’est une philosophie de vie ici. Pas d’énervement, pas de mots ou de gestes plus hauts que les autres, ce serait perdre la face que de perdre le smile. La Thaïlande n’a pas volée son appellation du « Pays du sourire ».

Les pieds pourris

… ici on marche en tongs toute la journée, les autres chaussures ne sont pas supportables. Pour nous Farangs (touristes blancs occidentaux), nous n’avons pas l’habitude de nous laver les pieds toute la journée… imaginez l’état de vos pieds à 19h, heure de l’apéro et des massages de pieds ?!! … prévoyez des lingettes (même si on vous lave les pieds dans les salons). Et par pitié, coupez-vous les ongles!!!! J’ai croisé une anglaise on aurait cru un aigle… heuuurrkkkk!

La bière Singha

… la bière thaïe par excellence, la plus ancienne de Thaïlande (1933). Elle vous désaltèrera toute la journée. 60 thb (1.70€) la small sing… Alléluia !

Les ladyboys

… ou les KATHOEI (prononcé « cat’euille ») désigne une catégorie de personnes qui représentent des caractéristiques particulières…On retrouve souvent au détour de KOH SAN ROAD à Bangkok de jeunes Australiens rentrer totalement ivres avec de jolies jeunes femmes… enfin c’est ce qu’ils pensent. Le réveil est parfois « brutal ».

En occident, on les qualifierait de transexuelles ou de tran-genres, de male-to-female (MTF). Pour les touristes étrangers, les kathoei, appellées aussi ladyboys ou shemales, sont très présentes sur les scènes des cabarets et dans les bars de Pattaya ou de Bangkok. Mais en réalité, on les retrouve partout dans la vie quotidienne, dans toutes les classes sociales, en ville aussi bien qu’à la campagne, et elles sont très bien acceptées, opérées ou pas.

Les conversions monétaires

… sortis de la zone euros, nous retrouvons notre bonne méthode du produit en croix :
100 thb = 2,50€
750 thb = ? €
(750 x 2,50) / 100 =  €

> Pour calculer des baths > euros
X thb x 00.25 = X €
1 thb = 0.025€

> Pour calculer des euros > baths
X € x 40 = X thb
1 € = 40 thb

L’anglais approximatif

Lorsque l’on ne pratique pas souvent son anglais, revenir se faire comprendre par des thaïs au début de son road trip est un tantinet « grosse galère ». Mais ça revient vite… et les thaïlandais parlent très bien anglais dès le plus jeune âge.

La faim coupée

Tout est tentant! La cuisine thaïlandaise est l’une des meilleure au monde et puis tout est tellement peu cher.
40 baths (1€) = le pad thaï dans la rue
20 baths (0.50€) = les fruits frais (pastèque, ananas, mangue…)
30 baths (0.80€) = les glaces, les smoothies, les jus
30 baths (0.80€) = les épis de maïs
10 baths (0.25€) = les brochettes ou boulettes de porc

… mais il fait tellement chaud que notre seule envie est de s’hydrater, la faim vient réellement la nuit tombée. Donc on grignote toute la journée sans faire de réel repas.

Les 7-Eleven

Se sont les supermarchés, mini-markets, ouvert 24/24, qui sont à tous les coins de rue. On en compte plus de 5 000 en Thaïlande.
« Tintoummmm! » c’est le bruit de la sonnette à chaque passage de l’entrée… on y prend vite goût et on en rigole beaucoup.
Ici on trouve de tout sauf des produits frais, et on vient aussi pour profiter de quelques minutes de clim.
Point non négligeable, dans des rues jusque-là peu sûres la nuit, la présence d’un 7-eleven est devenue un facteur de sécurité certain.

L’eau froide

… une denrée rare! Dans la douche on n’ouvre pas le robinet d’eau chaude sous la douche… on attend que l’eau froide arrive avant d’y passer dessous. Mais ce ne sera jamais aussi froid que chez nous. L’eau retenue dans les canalisations est toujours un peu « hot ».

Être malade

… les premiers jours à cause de la clim ou de la ventilation. Passage obligatoire, comme une offre de bienvenue. SAWADIKA!

Et pour les plus fragiles on peut aussi avoir le caca mou avec le piment et l’eau non cachetée. COURAGE, ça passe vite.

Marchander

… avec les taxis, les tuk-tuk, les marchands… c’est un véritable sport national. Divisez le prix annoncé par 2 et en avant la négociation.
Mais ne perdez pas de vue que 100 baths = 2.50€, ne soyez pas trop vache.

Les liasses de billets

… dans le porte-monnaie. Se prendre pour Tony Montana et sauter dans ses billets car ici il y a des billets de :
> 20 baths = 0.50€
> 50 baths = 1.25€
> 100 baths = 2.5€
> 500 baths = 12.5€
> 1000 baths = 25€

Les blattes et les rats

… à Bangkok. Il faut s’y réhabituer voilà tout.
Faites un test si vous y allez un jour de pluie, mettez un coup de talon dans une bouche d’égouts et reculez-vous : SURPRISE!

thailande (6) thailande (5) thailande (4) thailande (3) thailande (2) thailande (1)



Articles THAÏLANDE  2015

> THAILANDE 2015 // CHIANG MAÏ
> THAÏLANDE 2015 // WAT PO, le bouddha couché de 45m
> THAÏLANDE 2015 // WAT PHRA KAEO et Grand Palais

> CHILLAX RESORT HOTEL // Hôtel en plein centre de BANGKOK
> THAÏLANDE 2015 // BANGKOK

> THAÏLANDE 2015 // Mes madeleines de Proust thaïlandaises

> THAÏLANDE 2015 // Choisir sa compagnie aérienne