832 Views |  Like

Toulouse : Day 02

8h15 : Je reviens sur ce que j’ai dit hier : le Métro toulousain c’est autant l’horreur que le parisien en période de pointe. J’ai failli perdre un bras!

Le jardin japonais

Esplanade Compans-Caffarelli / Sortie du Métro ligne B :  Compans / Caffarelli

Bon, bin, je me suis plantée ???? Japonais ? ça n’a rien de japonais ce parc! Une ambiance bucolique, certes. Mais rien à voir avec ce que j’avais vu sur les sites…
J’avance, déçue… un nouveau portail, et là LE JARDIN JAPONAIS ! J’entre, l’atmosphère change.  Je suis passée en mode ralenti : plus un enfant ne cours, plus de cris. On dirait que passé ce portail, tout le monde se met en version « zen ».  Seul l’émerveillement et la sérénité sont de mises. Je dois dire que j’ai été totalement bluffée ! « Je suis en Asie ! » Les jardins sont étonnamment symétriques et parfaits. Des personnes  seules lisent, méditent. Je trouve à mon tour ce sentiment de plénitude, je souris bêtement… c’est ça le bonheur simple. Un chat errant se prélasse à mes pieds et je suis heureuse. Je parcours ce jardin orné de cerisiers en fleurs. C’est l’Hanami au Japon (regarder les cerisiers fleurir, moment de fête pour les japonais).

jardin_japonais_toulouse

Je reprends mes esprits et mon chemin vers le Métro  pour … boire l’apéro ! Ce soir je teste Au Père Louis.

Au Père Louis

45 rue des tourneurs / lun-sam 9h30-14h30 & 18h-23h30 / Sortie du Métro ligne A :  Capitole

Bar emblématique de la ville, ouvert depuis 1889 (c’est marqué sur la porte),  sa déco date surement de la même époque. Des tonneaux, des vieux casiers à bouteilles, des affiches avec une écriture à la plume comme celles de nos arrières grands-parents. Il est 19h, il fait beau, la petite terrasse qui est sur le trottoir (rue piétonne) est pleine. « Ne vous en faîtes pas, je vais vous faire un petit coin, je vous sors un tonneau »… euhh j’ai tellement l’air d’une soiffarde ?
La charmante barman (barwoman ?) me sors en effet un tonneau qui va me servir de table. Me voilà attablée à une terrasse en pleine rue. Les gens passent, saluent les serveurs d’un mouvement de bras ou d’accolades. Tout le monde se parle, je rencontre 2 anglais charmants avec qui nous commençons à parler de la ville, de la vie, de l’amour. 1 verre de blanc doux, 2, puis 3… « Je peux utiliser vos toilettes ? » « Mais oui ma grande, tiens laisse moi tes affaires, mets les sur le bar je te les garde». Avec ce « ma grande » si simple et spontané,  ces 2 charmants personnages qui tiennent le bar, sont d’autant plus mes  2 plus jolies surprises de la journée. Je repars légère, ébêtée… et un peu alcoolisée (oooh ça va…)

Cette soirée est magique. Je revendique aimer ma ville mais je dois avouer que Toulouse est très accueillante et chaleureuse. Vous ne resterez pas seuls longtemps .

pere_louis_toulouse