1286 Views |  Like

Après Martine à la ferme… voici Valérie est cocue !

Oui bien sûr personne ne  l’achètera (plus de 450 000 exemplaires vendus), et bien sûr on n’en parlera pas, on fera évidement un geste de dégoût à l’idée de cette « pitoyable » vengeance… mais on le lira tous en cachette!

Le livre est écrit comme un Harlequin, vous savez les lectures hautement philosophiques de nos mamans sur la plage. Mais si!! La collection à l’eau de rose qui pu la tristesse et les femmes esseulées… et même parfois l’érotisme (chaleur!).

821_001Donc aucune difficulté à lire ce livre. Nous nous prenons d’ailleurs très vite dans la tourmente en arpentant les passages secrets de l’Élysée et en apprenant les actions maladroites de notre chef de l’État.

Monsieur le Président retrouve sa maîtresse rue du Cirque pour maintes acrobaties, jusqu’à ce que les journalistes entre en piste et dévoilent les aventures extra-conjugales d’un homme plus important que les autres. PESTACLE !

Évidement nous prenons Val en pauvre victime au milieu de ses anxiolytiques , de ses médecins aux petits soins, ses « amis politiques » à son chevet… et elle balance Valoche !
Tout le gouvernement en prend pour son grade, n’est ce pas Monsieur Valls ? BIM!

Mais au bout de quelques pages, qui devient victime ?

Trois cent dix-sept pages où le chef de l’État est qualifié de menteur, de machiste, de « sans cœur », de lâche, des torrents de reproches, des anecdotes cruelles et croustillantes.

Certaines d’entre nous râlent quand elles vivent une séparation par SMS, Valou l’a vécu par le biais d’un communiqué de presse. CONGÉDIÉE! Classe!
Elle a aimé, elle a souffert. Valérie s’est vengée.
Même si elle dit que « c’est simplement pour se reconstruire »… c’est pas très classe non plus.

« C’est parce qu’elle a été humiliée qu’elle a répliqué. Il faudra s’y faire : les premières dames ou compagnes ne sont plus soumises.
Question d’époque. »

 

CONCLUSION

LISEZ-LE !
C’est un livre qui se lit facilement comme le Closer dans les toilettes. Et ce qui nous pousse à le lire c’est la curiosité, les tacles, les révélations, le voyeurisme… en gros, un bon livre de plage remplit de potins.

Ce désormais best-seller « Merci pour ce moment » devrait lui rapporter « autour de 1,3 à 1,7 million d’euros« , selon son éditeur.
Moi j’ai envie de dire merci pour le pactole!
La maison d’édition aurait quant à elle touché 2,8 millions d’euros.

le livre en pdf >>
MERCI POUR CE MOMENT

Valérie Trierweiler

closer_448_hollande-gayetide-valerie_trierweiler