1621 Views |  Like

« Pourquoi je tombe toujours que sur des boulets ?! »

Cet article, il est pour ma copinette Orel et pour toutes mes pintades célibataires qui se posent encore beaucoup trop de questions sur le « Pourquoi je tombe toujours que sur des gros cons ?! »

Au lieu de se focaliser sur le POURQUOI, et de passer pour une fille frustrée et aigrie, on peut faire des changements tout simples sur le COMMENT. Alors, comme par magie, le bonheur entre dans notre vie.

Vous vous retrouvez toujours dans des histoires compliquées ? Vous pensez : « J’ai vraiment pas de chance en amour » ? Pas de doute: vous êtes… MOI

Ou plutôt, vous êtes moi, avant. Car désormais, quand je me couche, je suis heureuse, quand je me lève, je suis guillerette, je ne tourne plus en rond dans ma vie. Aurais-je arrêté de courir après le mauvais mec ? Eh oui. Car suite à pas mal de réflexion dans ma tête, mon coeur, et si ça se trouve mon corps astral (vraiment trop compliquées les gonzesses !!), grâce aussi à des conversations avec toutes mes pOpines (Merci Delph, Sophie1, Sophie2, Mary, Claire… Julien… ), j’ai adopté la smile attitude. Essayez. Ca marche. J’ai tout testé…

Il ne rappelle pas ?
En l’absence de tout coup de bigophone…
Avant : « Il a perdu son portable, ou on lui a volé, à moins qu’il ne soit dans un avion. Peut être qu’il a eu un accident. Mais s’il n’a pas téléphoné dans une heure, je l’appelle, qu’est ce que je pourrais trouver comme prétexte ? » Quand finalement il me passait un coup de fil en plein rush pour aller boire un café, je prenais l’air dégagé et je laissais tous les dossiers en plan sur mon bureau pour courir le rejoindre au bar du coin, quitte à faire 12 heures sup’ le lendemain.
Aujourd’hui : J’arrête de chercher des signes codés comme quoi il se meurt d’amour pour moi, un test rapide me donnera la réponse : je fais comme lui, c’est à dire, en gros… j’oublie qu’il existe. Il ne donne toujours pas signe de vie ? M’en bat l’oeuf. De toute manière, il devrait rappeler pile le jour où je vais tomber amoureuse d’un autre. Ca ne rate jamais. But it’s Too late Baby !

Il est marié ?
… ou pacsé, en concubinage, pris quoi.
Avant : « Il va la quitter, de toute façon il ne l’aime plus, ça va mal entre eux, c’est moi la femme de sa vie » (pauvre fille !) Donc j’attends qu’il divorce. Depuis 5 ans. Ca ne devrait plus tarder…
Aujourd’hui : Scoop ! Puisque ce n’est pas moi sa femme, je suis théoriquement célibataire. Donc, dispo pour dîner vendredi soir avec mon collègue mignon et aller en boîte avec mes copines ensuite. Et puis tiens, moi non plus je n’ai pas envie d’être dérangée, du coup je mets mon portable sur silencieux et je loupe ses coups de fil. Que ce ne soit pas toujours les mêmes qui s’énervent sur le répondeur.

Il a le feu au lulu ?
Avant : Aaaah oui, si vous êtes moi autrefois, vous adorez les défis : « Avec moi il changera » PPppffff la blague !! Vous vous verriez bien en robe blanche pendue à son bras, devant une foule d’ex subjuguées qui se demandent : « Mais comment a t’elle fait pour lui mettre le grappin dessus?  » Ca vous ferait vous sentir exceptionnelle. Comme la princesse Letizia d’Espagne, ou la femme de James Bond.
Aujourd’hui : Bon sang et non de dioouuu, mais vous êtes déjà exceptionnelle !! Et contrairement à lui, vous êtes monogame, donc pendant qu’il se débattra dans son marasme affectif en regrettant le temps où il était avec vous (et Anne le mercredi, Sophie le dimanche, Sabrina sur le net…), vous vous marierez, ou quelque chose du genre. Mais pas avec lui, sinon vous risqueriez d’être trompée, et vous n’en avez pas envie, si ?… Prends tes gourdes pour ta traversée du désert, connard… oupppsss

Il dit qu’il ne veut pas s’engager ?
Avant : Et vous, vous pensez?: «?C’est parce qu’il n’a pas confiance en lui.?» Pourquoi pas… Puis on ne sait jamais, sur un malentendu, vous pourriez quand même passer votre vie ensemble. WWaaoouu tout un programme !… ça laisse rêveuse… Alors vous restez, tout en soupçonnant qu’il veut peut-être s’engager, MAIS PAS AVEC VOUS, nuance, et vous vous morfondez, ce que je ferais aussi, si j’étais moi avant.
Aujourd’hui : Et pourquoi ne pas lui poser directement la question, tiens?? Au départ, on cherche quand même le grand amour, vous savez, quand l’homme est si content de sortir avec nous qu’il trouve qu’on est la femme de sa vie. Alors s’il confirme nos soupçons, tant pis pour lui, on va trouver plus motivé ailleurs… L’amour rend aveugle, l’important c’est de retrouver la vue avant de la perdre totalement… oui ça brûle en ouvrant les yeux !

Il n’est pas gentil ?
Avant : Il arrive parfois que l’homme ne nous écoute pas, qu’il nous traite par-dessus la jambe, et le comble, c’est qu’on est à peu près sûre qu’il regarde les filles en douce quand on se promène à son bras. Si vous êtes moi avant, vous n’osez rien dire.
Aujourd’hui : Au vu de mes nombreuses qualités, il est impossible que le garçon ne soit pas au moins ébloui par ma radieuse présence (auto-satisfaction, c boooon !). Ce qui veut dire que, quand je suis là, l’homme me regarde, il me parle, il m’écoute. S’il rit à mes blagues, c’est + 1000 points, et j’aime bien un massage ou un gâteau maison de temps en temps, aussi. Si je n’ai pas tout ça, je finis par m’ennuyer, et je suis obligée de le quitter pour un plus rigolo.

… et s’il est gentil, alors ?
Avant : Un gentil, à quoi ça sert?? pensait l’ancienne moi. L’amour c’est avoir la boule de papillons dans le ventre, le cœur qui palpite quand le téléphone sonne, la magie de l’aventure, des lendemains inconnus, etc. Pas facile de vivre tout ça avec un gentil, avec un gentil on s’ennuie, je me disais. C’est que je voulais du frisson, moi.
Aujourd’hui : D’accord, j’aime bien le frisson, mais je suis pas contre un peu de douceur aussi. Un jour, au détour d’un pique-nique sur la plage (sushis/champagne), je suis émue par le sourire d’un garçon un peu rêveur. Genre gentil. Le genre que j’aurais jamais regardé, si j’avais été moi avant. Je vous raconte pas la galère pour décrocher un rencart, car souvent le gentil est aussi timide, mais à force de patience, j’ai découvert qu’il était drôle, attentionné et plein de bon sens, bref, j’étais?: séduite.

Et après?? J’ai un vrai fiancé, qui m’appelle, qui m’écoute, qui me chouchoute, et qui est là tous les soirs.

Finalement, tous les garçons bien n’étaient pas déjà pris ou réservés aux autres. C’était juste que l’ancienne moi ne les voyait pas. 

Sources : Cosmo