704 Views |  Like

GRIZETTE // CAROLINE FAIT… DU CARDIO TRAMPO

Numéro #05 en kiosque // Novembre-Décembre 2015 //

GRIZETTE_cardioTrampo

Je vais m’envoyer en l’air !

Après des mois d’abstinence, je vais enfin m’envoyer en l’air. Préparation soignée et joujoux adéquats : bouteille d’eau, serviette et tenue de sport… WHAT DID YOU EXPECT ?

Cette fois‐ci, j’y suis allée de mon plein gré, j’ai même supplié la redac’ de me laisser tester ce nouveau sport, telle une enfant gâtée : « J’veux faire du cardio trampo ! J’veux faire du cardio trampo ! »
Cela se pratique à plusieurs sur une surface moelleuse et rebondissante. On pourrait s’y méprendre.

En fait, ce sont des mini‐trampolines de 80 centimètres de diamètre sur lesquels on pratique de petits sauts chorégraphiés. Jusque‐là ça à l’air fun, surtout avec pour objectifs : 30 minutes pour prendre son pied, se vider la tête et perdre plus de 600 calories. Ce sont de réels arguments de débauche !

grizette-montpellier (2)

J’ai sauté sur l’occasion !

Dans une salle de sport aux mille miroirs, une dizaine de mini  trampolines attendent leurs apprentis kangourous pour une session. Je me mets au fond dans l’espoir de ne pas être ridicule devant tout le monde, manque de pot avec les miroirs je suis grillée ! La coach, petite bombe de 23 ans avec un corps de foufou, m’explique que le rebounding est très répandu aux États-Unis et envahie les salles
françaises de fitness.

Notre charmante prof tamise les lumières, les miroirs nous font face, l’ambiance est chaude et électrique… Telles des biches, nous nous retrouvons prises au piège face à notre reflet. Peur et excitation nous habitent. Nous ne savons pas trop à quelle sauce nous allons être dévorées. La coach prend les choses en main et nous annonce : « Pas de sauts périlleux ou de saltos ! Fitness ! On gaine, on gaine, on gaine ! On se concentre sur la poussée et pas sur le saut. » En langage clair, on ne saute pas le plus haut possible, on contrôle ses gestes. Un vrai défi pour moi : équilibre et coordination, deux options que je n’ai pas eu à la naissance.

Elle tourne le bouton du volume, place son micro et je sens que ça va se gâter. Elle hurle : « Allez c’est partiiiiiii! » Là, elle commence à me faire flipper. Les préliminaires peuvent commencer.

cardio-trampo

Plus Bambi que Tigrou

Je ne sais pas si vous imaginez mais faire des rebonds sur un mini trampoline pour la première fois, c’est hyper complexe. Je regarde mes pieds, j’essaye de viser le centre pour éviter le moment catastrophe où mon pied passe à travers les ressorts et écorchent à vif ma cheville.

Un peu chancelante sur ce sol mouvant, je perds toute grâce et élégance à chaque impulsion rebondissante. On se teste avec hésitation sur des petits mouvements : jambes souples, fléchies,
petits rebonds en contractant fesses, cuisses, abdos. « Plantes tes talons dans le trampoline, penches toi avant, gaines les abdos et regardes devant et pas tes pieds. »

Au bout de quelques minutes, la musique s’arrête. Mes joues sont écarlates, ma frange est vers le haut et de fines gouttes de sueur ruissellent déjà dans mon dos. Juste le temps de boire, de souffler
et c’est reparti.

Ça se complique avec une chorégraphie : petites foulées, levés de genoux, une jambe en avant, l’autre en arrière, pas chassés, sauts sur les côtés, cloche‐pied, talons‐fesses, pieds joints… Plus ça accélère, plus on en bave ! Le déséquilibre constant entraîne le corps à gainer tous les muscles pour maintenir une « certaine » stabilité. « Allez plus vite!! Sautes le plus haut possible, jambes écarts »  WWHHaAoouUUU ! Je retourne en enfance. Au bout de 4 sauts, prise dans mon élan, je me retrouve déséquilibrée et totalement à contre temps par rapport à mes 5 copines. Le miroir me renvoi l’image d’un bébé hystérique dans son lit à barreaux qui veut se faire la malle. Je saute, je rebondis, je m’acharne pour que mes sauts soient plus aériens. Mais c’est ma poitrine qui s’envole et manque de
me crever un oeil… que je suis ridicule !

Au bout de 20 minutes et 4 chorégraphies, même si je suis au bord de l’apoplexie, j’arrive enfin à apprivoiser mon corps et cette toile tendue fixée sur des ressorts, je ressemble désormais plus à Tigrou avec des seins qu’à Bambi sur glace. Les sensations changent avec cet envol de confiance, nos mouvements sont plus violents et  presque maîtrisés, la prof en profite pour nous achever. A tel point, que je ressens ma vessie pressée sur tous les organes qui la côtoie. Pourvu que je ne me fasse pas pipi dessus ! C’est quoi le but du jeu ?! Que je perde tous mes organes par voie basse ?

Elle nous hurle dessus, je nous sens complice dans nos ébats, jusqu’au moment où elle va trop loin : « Allez restes avec moi, viens jusqu’au bout ! Tu y es presque ! Allez continues, continues! Oui !
Oui ! » J’ai des réminiscences de soirées lesbiennes explosives… Non tu oublies cette phrase ! Suppr! Suppr ! Suppr !

Des résultats et que ça saute !

On arrive au bout de nos culbutes, je suis une flaque. Mes jambes flanchent, j’ai du mal à faire mes étirements. 30 minutes pour  atteindre l’orgasme musculaire c’est bien suffisant ! Il m’aura fallu 3
jours pour m’en remettre. Je commence à être trop vieille pour ces folies.

La fièvre du running a envahie nos vies, mais la mienne a des genoux en carton. Le cardio trampo est un excellent substitut et procure les mêmes bienfaits que le jogging sans les traumatismes : il évite les chocs dus aux sols et préserve les tendons, les ligaments et les  articulations.

C’est flippant au début puis drôle et un parfait exutoire après une journée de travail. Le cardio trampo est un exercice sportif sans se prendre au sérieux. Après quelques séances, à moi un corps
tonifié, la perte de poids et adieu la cellulite.

‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
Conseil 1 : Vide ta vessie… voir même le reste.
Si tu as des problèmes de fuites urinaires, garde ta dignité et ne monte pas sur cet objet de tortures.
Conseil 2 : Ne pas manger avant, sinon ça sera gerboulade party !
Conseil 3 : Prévois un bon soutif ! Ballotage obligatoire.
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐

A Montpellier, cette discipline est praticable à Espace Forme au Crès. grizette-pintade-montpellier

grizette-magazine


illustrations : Dafne Saporito


 

GRIZETTE // LE 1er féminin MADE IN MONTPELLIER en kiosque

Depuis Jeudi 26 février 2015, aux côtés de mon BIBA, de mon AS YOU LIKE et de mon COSMO… il y a MON GRIZETTE !
Le 1er magazine féminin de la région en kiosque!

>> lire l’article


… et déjà le GRIZETTE #06 en Kiosque ! :

CAROLINE… VA CHEZ LA VOYANTE !

Grizette-magazine-montpellier