La cuisine, ce sont des marmites qui claquent, des couteaux qui émincent et qui tapent des assiettes qui parfois s’échappent et se brisent. Il y a du bruit en cuisine et aussi de l’écoute, l’écoute de l’autre, la transmission, le partage…

Complexe Le Belaroïa

Face à la gare Saint-Roch de Montpellier, le restaurant du complexe Belaroïa Chez Delaware porte bien son nom. Ce complexe conçu par Manuelle Gautrand comme un objet précieux… il porte également bien son nom car « Belaroïa » signifie « joyau » en occitan.
Sur 10 000 m² et 10 étages, ce dernier abrite différents lieux de vie, où chaque entité représente l’art de vivre signé Belaroïa. Retrouver des bonheurs simples comme Boire, Manger, Dormir, Aimer, Travailler, Faire la fête ou Prendre soin de son corps, bref… VIVRE !
  • Le restaurant : Chez Delagare
  • Le bar : Le Nectar Cocktail Club
  • L’hôtel 4* : Golden Tulip
  • L’hôtel 3* : Campanile
  • Le SPA : SPA Belaroia byThémaé Paris
  • L’espace de sport : Le Club
  • L’espace CoWorking : LAB
  • a surprise : PopUp

Pour donner davantage de personnalité à chaque entité, Julie VIDAL “ nez culinaire et parfumeur native de Montpellier, a créé des signatures olfactives sur mesure qui renforcent la personnalité de chacun des lieux. Des univers apaisants, dynamisants, lumineux, pétillants. Le Belaroïa est d’ores et déjà l’un des emblèmes de l’architecture contemporaine de Montpellier.


Une cuisine bistronomique qui invite au voyage

C’est au sein du nouveau complexe hôtelier Belaroïa que le restaurant Chez Delagare a ouvert ses portes cet été. Avec sa cuisine ouverte, ses couleurs solaires et son décor contemporain, l’adresse est chaleureuse et fait preuve de modernité. En coulisses, le chef Thierry Alix (Jardin des Sens, Folia…) poursuit sa quête de saveurs et jongle avec les produits frais de sa cuisine. Cet éternel voyageur puise dans son expérience et ses aventures pour concocter des assiettes équilibrées qui changent de l’ordinaire. Cuisine bistronomique, grill, street-food : il casse les codes et enrichit sa carte. Le soir, il signe un menu Blanc gourmet, axé sur des associations libres et ambitieuses.

ça crépite, ça frémit, ça mélange, … le chef et sa brigade cuisinent devant les clients. C’est un magnifique spectacle pour tous les sens. La cuisine grande ouverte nous invite à admirer les gestes parfaits, le mouvement continuel de cette équipe tel un ballet parfaitement chorégraphié et pour finalement sentir les envoutantes senteurs de chacun des plats concoctés.


Le chef Thierry Alix, un globe-trotter culinaire qui a fait escale sur la planète Pourcel pendant 10 ans

Le chef Thierry Alix a planté ses couteaux partout dans le monde. J’en ai eu mal à la tête en lisant son parcours. Un véritable aventurier touche à tout, autodidacte, mais cuisinier avant tout. Strasbourgeois d’origine, il a baladé dans le monde entier. Il débute à Orléans avec son premier petit bistrot « La dernière séance »  qui a cause de sa jeune expérience est contraint de fermer et cherche à faire ses armes chez des étoilés qui lui ferment tous les portes à cette époque. Lassé de la France, il part à Alger puis en Polynésie. La Polynésie où il découvre la cuisine des fleurs, la saveur des fruits, le mélange du poisson et du cochon, la subtilité ancestrale des techniques de cuisson à la pierre volcanique, le poé, le bois vert, la cuisson dans les feuilles de bananier, le bénitier, le poisson cru. Chef de cuisine à l’Hôtel Bali Haï (Mooréa et Huahiné) les délices asiatiques l’inspirent. Le concept de l’assiette tahitienne dans laquelle tout se mélange l’instruit. Ces sensations en tête, il officie comme « chef de partie » sur le bateau « Fisch and Cook«  : un semi-gastro qui sert la bagatelle de 700 couverts par jour en deux services pour le dîner. Le chef a la bougeotte et le voilà repartit pour l’île de St Barthélémy ou encore à Mexico.

Et voilà qu’en 2000, il est le chef du luxueux Hôtel SAMANNA à Saint-Martin. La notoriété arrive par une émission sur Discovery Channel. Tout le show-biz new yorkais se précipite chez Thierry Alix. Lors d’une démonstration à Carthagène en Colombie, organisée par les cafés de Colombie avec le magazine Le Chef pour la partie restauration, il croise les frères Jacques et Laurent Pourcel.

Suite à cette rencontre, il y a plus de 20 ans,  il rejoint les célèbres frères montpelliérains pour être chef du Groupe Pourcel durant 10 ans (1999 à 2009). Thierry assure les ouvertures de restaurants Maison Pourcel de Shanghai, D’Sens à Bangkok, mais aussi Maison Blanche à Paris, plusieurs Compagnies des Comptoirs et l’Atelier de cuisine. Il a participé au livre « Destinations Cuisines » chez Hachette, a représenté les frères aux quatre coins du monde. Il a voyagé avec Jacques & Laurent, a assuré festivals gastronomiques, cours de cuisine, lancement de restaurants de plages avant de créer son établissement à Sète portant son nom et de prendre en mains l’incontournable restaurant Le Folia au Château de Flaugergues à Montpellier où il propose une cuisine du marché inventive, fraiche et immensément savoureuse.

Et aujourd’hui, nous avons la grande chance de retrouver le chef Thierry Alix au complexe Belaroïa, Chez Delagare à Montpellier. Courez goûter sa cuisine qui a emballée les quatre coins du monde! Une cuisine aux mille saveurs avec des spécialités du bout du monde revisitées avec les meilleurs produits régionaux, les herbes et légumes du potager du dernier étage de l’Hôtel Golden Tulip.

Pourvu que cet électron libre soit moins volatile et nous gatte pendant de nombreuses années de sa cuisine inventive.


Plat : 19 euros
Entrée & plat / Plat & dessert : 24 euros
Entrée & plat & dessert : 29 euros
La carte du déjeuner change chaque jour
(eau et café compris dans tous les menus)

Notre déjeuner du 12 décembre

  • Entrée : ŒUF PARFAIT Mouillettes de brioche, tomates concassées, jus court café
  • Plat : PORCPOITRINE CARAMÉLISÉE, BAO BUN, CORIANDRE, AIGRE DOUX servi avec des frites de patates douces / 17€
  • Dessert : CHOCOLATNOIR, SÉSAME, CITRON VERT, BANANE / 8€
  • Vin blanc du Languedoc : BERGERIE DU CAPUCIN — VAL DE MONTFERRAND 2018 – 75cl / 43€

Désormais consciente des expériences asiatiques du chef, j’ai fondu pour la partie street food de sa carte avec le Bao Bun au porc caramélisé avec coriandre et tout le tintouin que ‘j’adore. Servi dans une grande assiette creuse, entre des feuilles de papier… j’en fout partout! Je me lèche les doigts et je n’en perd pas une miette. Le monde peut s’effondrer je ne lâcherai pas mon BoBun. C’est un délice ! Toutes les saveurs s’entrechoquent pour faire « crac boum Huuu » en bouche.

Comme annoncé dans les nombreuses aventures du chef Thierry Alix, la promesse est tenue : On voyage Chez Delagare ! C’est fin, raffiné, toutes les cuissons des viandes et des poissons sont maitrisées, les assaisonnements subliment les plats, les associations des produits de notre région sont dignes d’un vrai magicien. Je mets quiconque au défis de ne pas aimer un seul plat de ce chef de génie.

Le porc s’effiloche, le veau fond en bouche avec son petit jus au foie gras, le lieu devient holographique, brille et sa chair glisse sous mon couteau. Le chocolat est puissant. La carte des vins est savamment étudiée pour trouver quelques pépites bien de chez nous. Que ça soit dans l’assiette ou dans les verres, la Région est mis en avant. Les légumes reviennent au devant de la scène avec des endives braisés, du potimarron, du topinambours frits… ils ne sont pas de simples accompagnements mais de vrais joyaux dans notre assiette. Cuisinés de la sorte je pourrai facilement devenir végétarienne.

Par contre, je n’ai pas eu de frites de patates douces comme annoncé sur le menu. Ils ont dû juger qu’avec les kilos en trop que j’ai pris pendant ma grossesse un bol de salade verte me ferrait plus de bien… Pour les autres plats de la carte, tu as la possibilité de choisir parmi 4 garnitures, tu peux avoir un supplément de garniture pour 5€.

Notre déjeuner du 10 janvier

  • Entrée 1 : DÉCLINAISON DE POTIMARRON gnocchi, hareng fumé, agrumes
  • Entrée 2 : POÊLÉE DE TURBOT légumes d’hiver, choux de Bruxelles, chips de topinambour, vin rouge réduit
  • Plat 1 : LIEU JAUNE DE LIGNE POCHE huile d’olive et romarin, topinambours frits, endives-agrumes, bouillon de parmesan
  • Plat 2 : QUASI DE VEAU légumes d’une blanquette, jus de veau-foie-gras
  • in blanc du Languedoc : BERGERIE DU CAPUCIN — VAL DE MONTFERRAND 2018 – 12cl / 9€

CHEZ DELAGARE

 Restaurant •  cuisine créative
21 rue Jules Ferry – Face gare St Roch – Montpellier

Réservation : 04 34 09 13 33 ou directement sur le site
ouvert du mardi au samedi – midi & soir

Entrée & plat / Plat & dessert 24€
Entrée & plat & dessert 29€
Plat 19€
(eau et café compris dans tous les menus)

site // facebook // instagram

Author

Blogueuse de Montpellier, Je teste pour toi ! HAPPY BLOG ♥ avec des vrais morceaux d'humain dedans

1 Comment

Write A Comment

Oh oui ! Epingle moi !