Les Halles du Lez, c’est 38 résidents où se déguste les meilleures cuisines du terroir local, régional, français et international. Chefs, producteurs, épiceries font de cette adresse un incontournable Food à Montpellier.

  • Ouvert 6j/7 de 10h à minuit
  • 12 commerces de détails : 10h à 20h
  • 18 restaurants : 12h à 15h et 19h à minuit
  • 8 bars : de 10h à minuit : Bar des Halles

Voici les photos et le récit de chacune de mes excursions gourmandes en terre du Lez. Clic clic Clic!

  • My Little Bento – cuisine japonaise et coréenne
  • Bar à Lez – bar à vins et produits de l’Aveyron et de Lozère
  • Fabricks – bricks, cuisine occitane
  • Txoko – bar basque et pintxos
  • Les Marie Fromagerie – Fromagerie
  • Les Sardines – produits sétois
  • La Vita Al Dente – épicerie italienne
  • Bar des Halles – bar guinguette
  • Chez Bebelle – bar à viande
  • Le comptoir Alaryk – bar à bières
  • Naked – Cocktails US et bar à oeufs
  • Chez Papé et Mamé  – bar à bulles et coquillages
  • Dom pata negra – jambons du monde et tapas
  • Le comptoir des iles – ile Maurice – Madagascar – Réunion
  • La Camionnette – Epicerie générale, produits locaux
  • Mamaona – Healthy Food
  • Hyoga Glacier Catalan – Glaces, pancakes, milkshakes
  • L’épicurieuse – épicerie fine
  • Maria bonita – empanadas
  • Sushi Bar – cuisine japonaise
  • Clara Jung – pâtisseries créatives
  • Chez Joe – Crêpes gaufres / Barista & bar à jus
  • Frenchie by Alter Ego – Burgers, viandes maturées, tarterie
  • La compagnie du poulet voyageur – rôtisserie
  • Thierry Papereux – chocolat, pâtisseries, confiseries
  • Locavore – légumes, paniers 100% bio
  • Bambino – Pizzeria
  • L’Oriental du Lez – spécialités orientales
  • L’atelier – friterie belge, croquettes
  • Tonton Haricot – bar à salades

résidents des Halles du Lez – ©HallesDuLez
Halles du Lez – ©HallesDuLez
Zoning – Halles et Marché du Lez ©MarcheDuLez
Food Court Halles du Lez – ©HallesDuLez

Un peu de blabla sur le concept…
Halles du Lez, nouveau temple de la gastronomie ?

Depuis le 10 juillet 2019, c’est le début de cette nouvelle aventure des Halles du Lez sur 1500m2. 700 places assises en intérieur et tout autant sur les 1300m2 de terrasse extérieure. Ici on pu s’installer les « grands noms » de Montpellier comme Les frères Jacques et Laurent Pourcel, Romain Salamone, Pierre-Olivier Prouhèze, Gilles Belzons dit Bebelle des Halles de Narbonne… mais également les cuisines montantes. Tout est fait pour que cela fonctionne avec plus de 18 cuisines de pays différents et 12 régions culinaires françaises. Objectif : rassembler en un seul lieu les meilleurs producteurs, chefs étoilés, cuisines régionales et du monde, une belle promesse!

Ici on se concentre sur la découverte des terroirs et des savoirs faire gastronomiques. Comme dans toutes les halles alimentaires, chacun achète ce qui lui plaît et le partage (ou pas) avec ses amis sur les grandes tables centrales, ou à emporter ses produits comme sur un marché classique.

  • 12 commerces de détails : rôtisserie, maraicher bio, boucher-charcutier, poissonnier-écailler, fromager, chocolatier, pâtissier, épiceries (bio, italienne, espagnole, française, régionale)
  • 18 restaurants/corners : asiatique, oriental, africain, japonais, italien, healthy… sushis, burgers, pintxos, bar à salades, ceviche, pizzeria, bar à œufs, bar à jus, coquillage, viande, pâté, jambon, crêpes, gaufres, cupcakes, glaces…
  • 8 bars à thèmes : bières artisanales,bar guinguette, bar à cocktails américains,  bar à cocktails italiens, bar basque, bar à vins, bar à bulles

En novembre, ouvrira les 2 niveaux du Rooftop : 750m2 et 1200m2 de terrasse. Ambiance différente à l’étage avec 3 grands espaces de restauration : cuisine de grand-mère et vins régionaux, spiritueux et tapas gastronomiques, smokehouse et bar à cocktails. Le tout baigné dans une scène live avec une programmation musicale, session danse, manifestations gastronomiques…

Mon petit doigt m’a dit que l’on devrait y voir s’installer très rapidement les enseignes du HEAT et du MILK… anciens locataires des lieux (avant que tout parte en fumée en septembre 2016)… à suivre…

Mes visites aux Halles

En sortant de Montpellier, après le Bassin Jacques Cœur, sur la route de Carnon, aux côtés du restaurant Le Terminal 1 et Les Caves Notre Dame se dresse le concept des Halles du Lez et du Marché du Lez.

Tentative 1 / 30 juillet 2019 – 19h00 : Cet été nous avons essayer de nous y glisser mais en vain : aucune place de libre un mardi à 19h. WTF ?! De plus, lorsque nous sommes passés devant le bâtiment, il était bondé de monde, je voyais déjà l’impossibilité de commander, de s’assoir et même de s’entendre… Adios Amigos ! Nous avons fait demi-tour et abandonné notre première fois sur le parking.

Tentative 2 /  14 septembre 2019 – 12h00 : Rien à voir! Les touristes partis, les vacances finies, l’euphorie de l’ouverture passée… nous pouvons enfin accéder au dit « temple de la gastronomie« . Parking c’est good mais sur le deuxième car sur le premier un marché aux puces est installé. En plein cagnard, une 20aine de personnes s’est installée tout autour des terrasses des Halles pour revendre leurs vieilleries même pas dépoussiérées… J’ai pas compris!
Lorsque nous sommes rentrés dans l’antre de la gourmandise, c’est un « Waoouuuu » qui sort en premier : le Disneyland de la bouffe ! Il y en a partout dans chaque recoin: ça cuisine, ça prend des commandes, ça trinque, ça sent tellement bon… tous les espaces sont utilisés pour remplir ce paquebot culinaire. Les bars du centre sont dans des containers de taule, les étals sont de taille différente… le tout dans un esprit industriel ou « pas fini », je ne sais pas. Les fils électriques sont apparents, les cartons sont stockés au dessus des containers, des poubelles sont jetés sous les terrasses… Pour le moment, il fait encore chaud. Je n’imagine même pas la chaleur qu’il devait faire cet été. C’est bruyant mais ce sont des Halles, ça vit et ça résonne.
Toute excitée de sentir toutes ses odeurs, je furette dans les différentes allées pour ne pas me tromper dans mon choix. Je ne pourrais pas goûter à tout sur cette première balade gourmande, « Soit stratégique Caroline! »
Alors pour cette première, ça sera simple et efficace : Chez Bebelle, My Little Bento et Chez Joe pour le dessert !
(Je te laisse retrouver mes impressions sur ces corners dans mes articles dédiés à chacun, voir liste en haut de cet article).

Attention, le parking sera bientôt payant… BIM !
Pour le moment, si tu galères niveau place, tu peux t’y rendre à pieds en te garant au Bassin Jacques Cœur (Parking Mantilla).

Qui se cache derrière les Halles du Lez ?

La famille Teissier, le fils Alexandre, propriétaire et concepteur du Marché de Lez, souhaite remettre de l’humain, des produits d’excellence et des services au cœur des halles traditionnelles. Il y a 3 ans, il ouvrait le Marché du Lez. En juillet dernier, il ouvre ses Halles tant attendu. Pour cela, il s’est inspiré des Food Court (ou halles gourmandes) du monde entier pour créer ses propres Halles qui deviennent aujourd’hui première « food court » du Sud de la France.

Le Marché du Lez, un flop ?

Pour moi, sur ces 3 dernières années le concept du Marché du Lez, n’était pas un projet abouti ni très intéressant. Je n’y suis allée d’ailleurs que 2 fois : trop « place to be » des bobos dit montpelliérains : brocante, fleuriste, restaurants, foodtrucks, puces et marché le week-end… ce petit village au bord du Lez sonne faux! Nous sommes bien trop loin de ce concept à Montpellier. Alors tu vas me dire « mais c’est tout le temps blindé! », je vais te dire « oui, mais est ce que les gens consomment autre chose qu’une bière à 4€? »L’offre et les prix ne sont pas adaptés à la clientèle montpelliéraine souvent étudiante, surement plus axés sur les touristes. Il y aura toujours ceux qui viennent pour faire leur photo instagram devant une boutique fleurie ou dans la magnifique boutique de deco La Maison Pernoise… mais qui achètent vraiment? Un marché a une connotation de convivialité, chaleureuse, familiale… En Espagne, Porto, Lisbonne (Mercado da Liberia, Lx Factory), Amsterdam, à Berlin, à Bordeaux (Darwin) ou Paris (La Félicita) ces marchés sont réputés pour être accessibles, simples et sans chichi. Ici on fait des chichi sans avoir un projet abouti. Les travaux ne sont même pas finis 3 ans après, fils électriques apparents, détritus à vue… trop d’incohérence dans ce projet : payer une blinde pour un lieu médiocre.

Anecdote : Je ne suis pas une duchesse mais je t’avoue que la première fois quand je m’y suis rendue et que j’ai du m’assoir sur une palette en bois (échardes comprises) à même le sol avec la poussière qui se soulevait à chaque passage de voiture ou de foulées : j’ai pas trop kiffé ! Il est où le bonheur, il, est où ?… il était pas là!

Parfois, il suffit de rester simple pour que ça fonctionne mais j’ai l’impression qu’à Montpellier, on a de plus en plus de mal à rester humble. « YooUuuhOOuuu, ici ne vit pas la JET SET de la Côte d’Azur! » Montpellier se trouve entre Sète et Nîmes, 2 villes au caractère bien trempé, cette identité qui manque cruellement à notre belle ville. A vouloir trop en faire pour les touristes, on en oublie sa véritable personnalité, on la perd et c’est bien dommage!

Je suis contente que le concept de Food Court des Halles du Lez vienne compléter l’idée du Marché du Lez qui bénéficie ainsi d’une offre plus complète et qui j’espère sera plus en adéquation avec l’esprit annoncé.


Et toi ? Tu en penses quoi des Halles du Lez ?
Tu as testé quels corners ?


Les Halles du Lez

1 348 avenue Raymond Dugrand – 34 000 Montpellier

Ouvert 6/7 de 10h à minuit (fermé lundi)
12 commerces de détails : 10h à 20h
18 restaurants : 12h à 15h et 19h à minuit
8 bars : de 10h à minuit

Site   //  Facebook  // Instagram

📸 toutes les photos de mes passages aux Halles du Lez

Author

Blogueuse de Montpellier, Je teste pour toi ! HAPPY BLOG ♥ avec des vrais morceaux d'humain dedans

7 Comments

  1. Bonjour Caroline,
    Je suis totalement d’accord avec ton impression du marché du lez, on est je crois beaucoup à dire la même chose de cet endroit que j’aime et n’aime pas à la fois. Le concept pourrait en effet être génial mais ne correspond pas à ce que l’on attend d’un tel lieu : trop cher, trop faux. Et ce malgré la qualité, je pense notamment à la Baraquette qui propose une belle cuisine.
    C’est dommage j’étais personnellement super enthousiaste il y a trois ans lorsque le marché du lez a ouvert et qu’une soirée guinguette était organisée avec les majorettes de Montpellier. Il y avait du monde, l’ambiance était sympa ! Ça me rappelait mes soirées il y a 10 ans du Rosa Bonheur à Paris, guinguette moderne du parc des Buttes Chaumont. Il est vite devenu victime de son succès mais à l’époque les prix n’étaient pas élevés et en accord avec le concept (tapas qu’on va chercher au bar sur son petit plateau et qu’on déguste sur une grande table en bois accompagnés de son rosé frais et pas cher).
    J’espérais la même chose au marché du lez mais la soirée guinguette a vite été remplacée par des after-work où l’on sirote un cocktail à minimum 10 euros ( il me semble) servis par des hipsters peu loquaces et bien peu souriants. C’est bien dommage.
    L’ambiance côté food truck est plutôt conviviale mais pourquoi une musique si forte ??!! On ne s’entend même plus parler alors qu’on est en extérieur.
    Bref je m’étale 😉 mais pour ce qui est des Halles du Lez, l’offre est intéressante car plutôt variée tant niveau cuisine que niveau prix.
    Coup de cœur pour le stand La compagnie du poulet voyageur , le demi poulet fermier et ses patates maison 11 euros (si je me souviens bien) servi par une jeune équipe souriante et pleine d’énergie. Un concept simple et délicieux.
    J’aime beaucoup aussi les glaces de Hyoga by catalan , le sorbet chocolat est une tuerie.
    Le Manita, cuisine du monde est un peu cher mais le ceviche était presque parfait : trop de bouillon comparé à ceux que l’on mange au Pérou mais assaisonnement au top (9 euros si mes souvenirs sont toujours bons mais petit ). Mon chéri est presque tombé de sa chaise quand il a découvert malgré les saveurs la taille lilliputienne de son tacos (d’où l’arrêt au stand poulet en sortant qui se situe juste devant le Manita et qui est plus adapté aux gros mangeurs )
    Je n’ai par contre pas trop compris le concept de l’Atelier qui propose à la fois des frites belges (pas testées) et des pâtisseries (testées mais pas convaincue : la pâte de ma tartelette ne m’a pas semblé maison )
    Bref il y beaucoup à dire de ce lieu 😉 qui ravira sûrement toutes les papilles. A voir comment cela évolue….
    Ophélie

    • Merci beaucoup pour ton retour Ophélie!
      ça fait du bien de voir comment toi aussi tu as ressenti l’expérience. Je n’ai pas testé encore beaucoup de stands mais en effet les prix ont l’air de s’envoler pour surement payer un loyer qui doit être plus rondelet que leurs portions.
      Je suis d’accord avec toi que l’esprit guinguette aurait été bien mieux accueilli que cet esprit « bobo » qui envahi les lieux. Heureusement il reste des soirées Ricard, rosé qui fait bronzer et pétanque… mais jusqu’à quand?! L’ouverture avec les majorettes de Montpellier, au top ! Il y avait mes tantes qui en font parti 😉 Elles sont géniales ♡♡
      On se tient au courant de nos nouvelles découvertes gourmandes, même si j’ai du retard sur toi 😉
      A très vite !
      Caro

      • Avec plaisir !
        Et qu’ils nous rendent les majorettes car oui elles sont top !

  2. Topissime cet article. Je connais pas (encore) ce lieu mais mais au fil de lecture j’ai eu l’impression d’être à tes cotés pour la visite.

    Je vais donc aller vérifier par moi même.

    J’ai adoré cet article, merci Caro

    • Oh merci beaucoup Lynda!
      ça fait parti des commentaires que je préfère ♡ « faire vivre l’expérience à travers mes mots ».
      Oui va vérifier par toi même et dis moi ce que tu en penses, et n’hésites pas à me donner tes bons plans!
      Bisettes et à très vite !

      Rappel : nous devons toujours déjeuner ensemble…

  3. Bonjour Caroline,

    Je vois que je ne suis pas la seule, ça me désole mais j’espère qu’ils vont redresser la barre et faire évoluer ce lieu vers quelque chose de plus montpelliérain, avec des prix plus abordables et surtout un côté moins snob. J’ai adoré vous lire, je m’y suis retrouvée totalement.
    Ma petite expérience : j’y suis allée à 3, 4 reprises (j’aime pas m’avouer vaincue….. 😉 ) et ce qui m’a vraiment fait halluciné : l’accueil snob des serveurs, les prix exorbitant d’une petite planche burrata + serrano 30€ => à la Cachette, l’impression de ne pas être des leurs…..
    Bref, je ne vais pas détailler tous les couacs, mais je suis déçu et pourtant j’habite à 2 pas du lieux….
    Peut-être que je vais y faire un saut pour voir….
    Merci et bonne journée.

    • Hey! Pareil je suis allée à La Cachette (restaurant du Marché du Lez) et j’ai été assez déçue avec un poisson grillé bien trop cuit et peu assaisonné.
      Je pense que la diversité des corners dans les Halles du Lez vont permettre à chacun de trouver son bonheur en espérant de petits ajustements.
      Je suis loin d’avoir tout goûter pour le moment, hâte de découvrir toutes ces gourmandises (je suis faible face à la bouffe)
      Tu me diras ce que tu as goûté
      Merci pour ton retour et à très vite !

Write A Comment

Oh oui ! Epingle moi !