Cela fait quelques années que j’affectionne les copieux brunchs de l’hôtel**** restaurant Le Prose à la Grande-Motte. Cependant, j’ai séché les dernières saisons. Je l’ai un peu boudé car je l’ai trouvé moins cohérent et moins réussi au moment où les brunchs explosaient à Montpellier : un brunch avec du bœuf bourguignon, des pizzettas mozza basilic et des calzones au Nutella s’en était trop pour mon estomac. Pourtant lorsque Clémence Delon et Guillaume Ruiz, les rayonnants propriétaires, me proposent de venir tester leur nouvelle carte et découvrir leur nouvelle salle de restaurant, je suis très heureuse de pouvoir répondre présente. Surtout que j’ai vu arriver l’année dernière un énorme four à pizza comme à Napoli, le four MAMforni à gaz et à bois !

Des pizzas comme à Napoli

« L’art de fabriquer des pizzas napolitaines artisanales traditionnelles par les pizzaïolos napolitains » est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2017.

La Pizza, ce plat emblématique de la culture italienne, et de la restauration rapide dans le monde entier ne m’a jamais fait frissonner… mis à part quand un italien prononce ce mot avec son plus bel accent. La pizza pour moi c’est vu, revu et souvent mal fait : tantôt tarte, tantôt carton je n’en n’ai jamais vraiment mangé de très bonnes. Finalement dans les restaurants italiens je ne prends jamais de pizza, un plat qui pour moi reste le plat culte à engloutir devant un match de foot avec une bière pour faire descendre le tout ou le plat de secours que l’on commande le dimanche soir lorsqu’on a la flemme de cuisiner.

Pour faire honneur à la nouvelle carte, je prends un risotto aux gambas et Saint Jacques tandis que chéri prend la pizza LA TARTUFA (crème de truffe, Fior di Latte, Parmigiano Reggiano, jambon blanc truffé).

Mais voilà que ma fourchette dérape, je pique dans l’assiette de mon chéri « par curiosité » avec le célèbre « c’est juste pour goûter » et aussi parce que la truffe ne fait que m’aguicher !… Et c’est LA révélation : la pizza est un plat à part entière ! On peut prendre un réel plaisir à manger une pizza, pas seulement pour se caler le ventre. Elle détrône même ma reine la truffe cette soirée là.

Des assiettes, un four MAM, un pizzaïolo, des produits AOP italiens…

Il faut dire que Le Prose s’est équipé et n’a pas fait les choses à moitié : un four MAM (référence des fours à pizza à bois et à gaz), des assiettes à pizza en provenance directe des mains d’un artisan italien, une sélection de produits AOP du pays de la bella vita et Amadéo le pizzaïolo (ça ne s’invente pas). Le résultat éclate tout ! C’est réussi, chapeau l’artiste, vous m’avez ENFIN fait aimer LA PIZZA !

Dans le respect de la tradition, aussi aujourd’hui la cuisson de la pizza se fait exclusivement dans des fours à bois ou à gaz, à une température de cuisson entre 300 et 400 °C, ce qui est essentiel afin d’obtenir la véritable pizza Napolitaine ou n’importe quel type de pizza. C’est un bonheur de voir œuvrer Amadéo devant son four. Les ingrédients tous alignés, le tour de mains précis, la pâte qui gonfle en quelques secondes dans le four, les odeurs qui s’émanent… comment ne pas craquer ?! En même pas 2 minutes, c’est une pizza généreuse, ultra-moelleuse et aérée qui sort de l’antre de la bête italienne !

Tous les ingrédients qui servent à l’élaboration de ces pizzas ont été triés sur le volet pour obtenir un produit de très haute qualité : mozzarella et parmesan AOP, jambon blanc truffé, tomates séchées d’Italie, truffe de Bourgogne (tuber uncinatum), sauce tomate maison.

Une nouvelle carte franco-italienne

  • Camembert rôti au miel, thym et noix (10€)
  • Tartare de thon à l’italienne : thon, pesto, tomates confites, câpres, parmesan et œufs durs (12€)
  • Risotto vénéré, gambas black tiger grillées et Saint Jacques (24€)
  • Pizza La Tartufa, crème de truffe, Fior di Latte, Parmigiano Reggiano, jambon blanc truffé (18€)
  • Vin au verre : Rouge VDP D’oc – Domaine Mas des armes « 360 » – 2017 (13€)

Nous avons fait honneur à la carte franco-italienne en choisissant des plats italiens et français. Le service est rapide et souriant (même avec les masques). Les plats arrivent chauds et bien dressés dans de grandes assiettes ou des planches originales, comme par exemple pour le camembert avec ses mouillettes, ses flacons de miel et de thym. C’est soigné et bien pensé. Camembert ultra dégoulinant, de la porn-food par excellence. Le tartare de thon est bien équilibré en citron et en pesto avec une vierge de légumes pepsante. Seul bémol à ce repas, le risotto manquait de parmesan, donc de liant et d’assaisonnement, du coup mon riz un peu fade baignait dans un fond d’eau… dommage. Tu l’auras compris, la grosse surprise de la soirée aura été la découverte de la pizza. Une pizza si généreuse que même mon ogre de mari n’a pas pu la finir. Tout comme les pizzas, les entrées et les plats sont généreux aussi nous avons fait l’impasse sur les desserts…

Dernière jolie note, un service au verre pour de très bons vins de la région ou d’ailleurs. Une excellente idée pour les couples (avec bébé ou pas) qui doivent reprendre la route sans avoir fait d’excès. Une valeur sûre le Domaine Mas des armes « 360 » – 2017

Lily a goûté et a validé chacun des plats que nous avons pris. Cette enfant aime la truffe, la Saint-Jacques et même le camembert rôti… elle a de qui tenir 😉 #mamanFière

Conclusion

Le Prose s’agrandit avec une pièce végétalisée qui lui fait atteindre presque 180 places. La carte franco-italienne est généreuse, mais la grande réussite pour moi reste la qualité des pizzas. Merci de m’avoir fait découvrir le vrai goût de ce plat italien… et avec la tartufo (pizza à la truffe) on est sur un 10/10 ! J’ai trouvé mon restaurant à pizza ! A très vite pour découvrir le reste de la carte. Grazie a tutti ea presto !

LE PROSE

Hôtel**** / Bar / Restaurant
277 Allée du Vaccarès – 34 280 La Grande-Motte
Tél. : 04 67 02 02 05 (hôtel) / 04 67 02 02 06 (restaurant)
site facebook // instagram

Author

Blogueuse de Montpellier, Je teste pour toi ! HAPPY BLOG ♥ avec des vrais morceaux d'humain dedans

Write A Comment

Oh oui ! Epingle moi !