849 Views |  Like

FESTIVAL DERNIER CRI // nouvel élan pour la culture électro à Montpellier

Avant de vous parler de ce festival, je voulais poser quelques questions à nos hôtes. Pascal et Luca, 2 grandes personnalités de la scène électro montpelliéraine.

INTERVIEW de Pascal Maurin et Luca Ruiz

Bon les gars, j’aime la musique électro c’est certain! J’ai commencé avec Boréalis, je me déhanche au TOHU-BOHU chaque année, je traîne ma fille à la Family Piknik, je vais même jusqu’au SONAR de Barcelone…
mais aujourd’hui comment distinguer la musique électro et la musique techno ?
C’est une super idée ce nouveau Festival ! Mais pourquoi ? Pour qui ?
Et comment est arrivée cette collaboration Pascal X Luca ? … J’ai plein de questions !!!

« Quelle est la différence entre musique électro et musique techno ?  »

Pascal – Brièvement, la musique électronique englobe toutes les musiques électrifiées depuis les années 50. Le terme de « musique électronique » ne désigne pas un genre de musique, mais plutôt une catégorie désignant les instruments utilisés pour composer différents genres.

La Techno est une musique émergente des années 80 à Détroit. Le plus souvent composée en home studio et réinterprétée par des disc jockeys lors de pratiques festives, la techno est avant tout une musique de danse, par essence répétitive. Jacqueline Caux nous dévoilera, avec son 1er film au Diago le 11 novembre, la naissance de la musique techno.

« Depuis quand existe ce festival ?
Quel lien avec l’édition du mois d’avril ?  »

Luca – Le festival existe depuis Avril 2015, nous avons fait une première édition qui était exclusivement clubbing, c’était un peu une édition -1, l’occasion de lancer la marque et surtout de préparer l’édition d’hiver qui est une édition axée sur le projet de base qui vise à donner du fond au festival en abordant la culture électronique à travers débats conférences et projection de court-métrages (cf programmation Panacée & Cinéma Diagonal).
Le festival a vocation à se pérenniser sur cette période automnale qui est relativement pauvre en événements culturels.

Pascal – Il existe depuis 2015. Nous avons fait une première édition au printemps. Mais nous souhaitons nous positionner sur le mois de novembre où l’offre d’évènements culturels est moins importante.
En Avril, il s’agissait de tester le concept sur l’édition du mois d’avril et de voir comment nous pouvions travailler ensemble de manière complémentaire.

« Pourquoi ce nom, Dernier Cri ?  »

Luca Dernier Cri est un nom qui est venu intuitivement, il fait echo à la programmation musicale audacieuse et pointue qui vise à faire connaitre des artistes méconnus comme connus du grand public tout en garant une certaine éthique, soit de sortir des formats artistes commerciaux , »grand publics » et « radio ».

Pascal On aime bien sa double signification. A la fois le sens premier d’un dernier cri comme ultime souffle et le côté tendance et innovant.

« Je vois désormais Luca Ruiz aux côtés de Pascal Maurin, un nouvel élan pour la scène électronique à Montpellier ?  »

Luca – « Étant issu d’un parcours exclusivement clubbing et Pascal lui ayant un parcours multi-culturel  d’avantage porté sur les festivals dont il est programmateur, notre association « plutôt complémentaire » a pour but de ramener un public clubbing vers des événements plus culturels tout en fédérant toute tranches d’âges autour d’un festival éléctronique. Contrairement aux autres grandes villes Françaises de musique électronique (Lyon, Paris, Marseille) Montpellier a peu de festivals éclectiques qui mettent en scène une pluralité de matières : musiques actuelles, art contemporain, culture…

Pascal – On espère en tout cas créer un projet nouveau qui n’aborde pas uniquement la dimension festival des musiques électroniques mais propose une vraie réflexion. Ça se concrétise avec la soirée programmée au cinéma Diagonal et la conférence / débat à La Panacée.

Ils sont ambitieux nos deux talentueux hommes électro montpelliérains !

Luca-Ruiz Pascal-Maurin


dernier-cri-festival

Le Festival Dernier Cri

Du 10 Novembre 2015 au 15 Novembre 2015 à Montpellier (34)

Durant 5 jours, le festival Dernier Cri propose plusieurs soirées consacrées aux musiques électroniques et il va au delà en introduisant une réflexion sur ce mouvement culturel au travers de rencontres, débats et projections de films.

Dernier Cri se déroule dans divers établissements de la ville (cinéma, clubs, bars, salle de concerts, lieux institutionnels…). Montpellier sert de cadre au festival. Le festival ne se limite pas à une soirée.
Il s’étale sur plusieurs jours et se déroule au cours du mois de novembre une période relativement pauvre en évènements culturels. Les propositions dans la programmation musicale sont variées et éclectiques du duo italien très prometteur Mind Against au vétéran de la scène techno japonaise Ken Ishii ou des dj’s régionaux plutôt rares à Montpellier comme Missmoon ou Andreas Tome.


Montpellier et sa culture électro

Montpellier compte parmi les villes majeures dans l’essor des musiques électroniques en France.

Dans les années 90, le festival Boréalis y a beaucoup contribué. Cet évènement, organisé par la tribu des Pingouins, a engendré toute une génération de technoïdes dont certains se sont professionnalisés comme dj, producteurs, promoteurs de soirées et de festivals, programmateurs, patrons de labels, journalistes spécialisés, chargés de communication, graphistes, techniciens du son et de la lumière…

Le public s’est lui aussi considérablement élargi. Le meilleur exemple provient de Tohu-Bohu, la  programmation de musiques électroniques du festival de Radio France. Apparu il y a quinze ans, elle rassemble aujourd’hui deux générations. Cet été des parents dansaient aux côtés de leurs enfants sur la Place Georges Frêche devant la mairie.

D’autres évènements électro rythment l’année parmi lesquels I Love Techno ou Family Piknik.

Mais aucun ne ressemble au Festival Dernier Cri.


Festival Dernier Cri, de la techno à l’électro, lumière sur 30 ans de musique

Ce projet propose des moments festifs avec plusieurs soirées et concerts mais il va au delà en introduisant une réflexion sur ce mouvement culturel. La musique techno est née il y a trente ans aux États-Unis. De très nombreux ouvrages, documentaires, films, expositions, retracent l’évolution de cette musique devenue une véritable culture sur toute la planète.

Les films proposés au cinéma Diagonal évoque la naissance de la techno à Detroit puis le travail du célèbre dj et producteur Jeff Mills issu de cette scène.

La réalisatrice, Jacqueline Caux, présentera ses deux films au public et poursuivra la discussion après leur diffusion.

Olivier Pernod, ancien journaliste de Midi Libre et auteur d’un livre paru cette année “Electro 100 : les albums essentiels des musiques électroniques” interviendra lors d’une conférence sur la French Touch à la Panacée. Il animera ensuite un débat sur la place des musiques électroniques à Montpellier hier, aujourd’hui et demain, avec plusieurs acteurs locaux majeurs de cette scène.

Le tout initié par Luca Ruiz et Pascal Maurin, 2 piliers de la musique electro montpelliéraine, donc c’est du lourd ! Bienvenue aux clubbers curieux et  amateurs de bonnes vibes :


Demandez le programme

———————————————

MARDI 10 NOVEMBRE

WILLIE CARTER SHARPE
– 3 rue Collot
[21h00 – 01h00] Entrée libre
Missmoon & Seb Samoo (Deep’in’Rythm / Raje / Nîmes)
[+ sur event Facebook]

Missmoon - Seb Samoo

LE ROCKSTORE – 20 rue de Verdun
[00h00 – 06h00] Tarifs : 14€ / 17€
Dernier Cri x My Life Is A Week-End
Mind Against (Life and Death / Berlin) http://www.residentadvisor.net/dj/mindagainst
Low Jack (L.I.E.S. / Paris) http://www.residentadvisor.net/dj/lowjack
Boozig (MylifeisaWeekend)
[+ sur event Facebook]

MIND AGAINST©DRLOW JACK©Julien Bécourt———————————————

MERCREDI 11 NOVEMBRE

CINÉMA DIAGONAL
– 5 rue de Verdun

[20h00 – 22h30] Tarif : 5€
• Projection de 2 films de Jacqueline Caux
en présence de la réalisatrice :
 » Cycles Of The Mental Machine  » & « Man From Tomorrow « ,
une œuvre cinématographique expérimentale réalisée avec le célèbre dj américain Jeff Mills
[+ sur event Facebook]
Jacqueline Caux - Jeff Mills

« Man From Tomorow », une oeuvre cinématographique expérimentale réalisée par Jacqueline Caux avec le célèbre dj américain Jeff Mills.

———————————————

JEUDI 12 NOVEMBRE

LA PANACÉE 14 rue de l’École de Pharmacie
[18h00 – 21h00] Entrée libre
• Conférence animée par le journaliste Olivier Pernot
(journaliste chez Trax Magazine) :
« French Touch, l’exception culturelle française ? »
suivie d’un débat sur le thème
 » Montpellier, capitale des musiques électroniques ? »
[+ sur event Facebook]
La Panacee
———————————————

VENDREDI 13 NOVEMBRE
DERNIER CRI spécial MARSEILLE

LE ZOO – 8 Place Alexandre Laissac
[21h00 – 01h00] Entrée libre
L’Amateur & Why Am I Mr Pink + La Dame Noir djs
https://soundcloud.com/whyamimrpink
https://soundcloud.com/lamateur


LE PZ – 4 quai du Verdanson

[00h00 – 06h00] Tarif : 8€
Danton Eeprom (Fondation / Infiné )
Dame Noir djs (La Dame Noir records)
L’Amateur & Why Am I Mr Pink (Midi Festival / Radio Grenouille)
[+ sur event Facebook]

DANTON EEPROM©FabienBreuil———————————————

SAMEDI 14 NOVEMBRE
L’ANTIROUILLE – 12 Rue Anatole France
[00h00 – 05h00]
Tarifs : 14€ / 17€
Ken Ishii (70Drums / Tokyo)
http://www.residentadvisor.net/dj/kenishii
Luca Ruiz (Reclaim the Bass / Montpellier)
http://www.residentadvisor.net/dj/lucaruiz
[+ sur event Facebook]

Ken Ishii———————————————

DIMANCHE 15 NOVEMBRE
LE MONTPE’L – 2 Rue Jules Latreilhe
[06h00 – 12h00] Tarif : 5€ / 8€
Andreas Tome (Fondation / Infiné / Paris)
http://www.residentadvisor.net/dj/andreastome
+ local djs’
[+ sur event Facebook]
Andreas Tome———————————————

+ d’infos sur :  Le site Dernier Cri et Facebook