13468 Views |  Like

Article Grizette #01 : CROSSFIT

GRIZETTE_articles-1crossfit

grizette01-1grizette01-2

[ vendredi 25 janvier 2013 ]

Depuis décembre 2012, j’ai rejoint l’équipe de rédaction du magazine Grizette de Montpellier.
Voici mon article pour ce premier numéro décembre 2012- février 2013 (version longue)

… j’me suis mouillée pour vous !

Caroline… fait du Crossfit

Nouvelle année… nouveaux défis ! Bon et bien après le roller derby, le saut en parachute, les piercings au téton… qu’est-ce-que je vais bien pouvoir faire ?!!
(note : je tiens à rassurer mes proches, la souffrance n’est pas le fil rouge de ma vie)

Pauline : « Caro, ça te tente d’essayer le CrossFit avec moi ? »
Moi (dubitative) : « Le quoi ??!! … Euuh non merci, ça va aller je n’veux rien mettre dans mes fesses pour le moment!!! »
Popo (informative et enthousiaste) : « mais naaaaannn ! Le Crossfit, c’est un programme d’entraînement qui a pour but de travailler et d’améliorer ta condition physique et mentale. Encadré par un coach à chaque séance !! » (là, elle a pris sa voix de présentatrice TV… *barbante*)
Moi (regard de Droopy. Caroline tu vas encore te faire avoir et te retrouver dans un camp militaire ou au milieu de fous furieux dopés à la Protéine) : « OK! » Ne cherchez pas à comprendre, c’est plus fort que moi d’accepter ce genre de défis… même moi je ne réalise pas quand ces lettres sortent de ma bouche «O U I» … et là je me dis «TROP TARD !»

Arrivée à la salle (façon Bruce Willis et son équipe dans Armageddon)

Évidement, Pauline a réussi à rameuter notre bande de copines… 9 filles toutes avec des aptitudes physiques très différentes. T-shirts girly siglé Kanye West, Karl Lagerfeld, le dernier survet’ adiddas original, bandeau sur la tête. En fait, pas trop prête à transpirer mais on a grave la classe. GROSSE ERREUR!!
On rentre dans la box*, un immense hangar où se juxtaposent des objets de tortures : anneaux, cages, élastiques, poids, barres de fer, cordes à sauter…et même des roues de tracteurs (no comment). Au centre, de grands tapis qui donnent une impression d’immenses tatamis : le lieu de notre perdition. A ce moment précis, je commence un peu à angoisser… « Pourquoi, j’ai dit oui ??!! »

« Salut les filles… prêtes à souffrir?! »… ça c’est Fred. Fred est l’un des 4 coachs de la salle. Beau goOoosse!!… enfin je dis ça maintenant, je pense que dans 10 minutes je vais le détester. Il nous « check* ». Les autres participants se présentent, nous tapent la bise, nous souris, nous acceptent très rapidement. Super agréable. On dirait que tout le monde est drogué tellement ils sont heureux d’être là. Rien à voir avec les salles de musculation habituelle où tout le monde se regarde de biais pour se comparer. Soit, l’ambiance est donnée : happy, cool et décontracte… On se sent un peu mieux, même si la sensation de sécurité n’est plus du tout présente ! Que va-t-il nous arriver??!!

«AlleeeHheyyyy, ECHAUFFEMENT!» … peur… Rassemblement autour de Fred et du tableau des tortures où est notée notre peine du jour. Nous partîmes à 15… Les séances ne se font pas à plus, afin de permettre au coach de pouvoir accompagner et corriger chaque crossFiteur dans son parcours. On tourne nos poignets, nos bras, nos hanches, nos genoux, nos chevilles dans tous les sens afin de se déverrouiller. Je sens par contre qu’on va bien dérouiller! Fred nous explique le programme des réjouissances. Donc là, tout est en anglais…

6 rounds of :

  • 2 squat snatch /power snatch
  • 3 over head squat
  • 4 burpees over the bar
  • => poids : 60% de sa RM

Regards de poisson rouge avec les blondes de mon groupe et à voix basse «tu comprends toi?». Moi je comprends qu’on va se déchirer le string pendant 60 minutes.

Décomposition des mouvements du WOD

Musique à fond de balle (DJ GetDown en grand favoris dans la playlist). «Avant de passer au WOD, il faut décomposer tous les mouvements afin de bien se positionner et ainsi éviter de se faire mal dans les enchainements d’exos». Tous les mouvements sont fait au ralenti, ce qui m’inquiète car je souffre déjà!

«Florian, t’es en retard, 30 burpees*!», hurle Fred tel un sergent commando. Note pour plus tard : ne jamais arriver en retard.

WOD (WorkOut of the Day), le programme d’entraînement du jour!

Le son, le rythme de la musique augmente. Les torses se dénudent. L’ambiance change. L’envie et la tension de se surpasser se lisent sur les visages des autres participants. Tout s’accélère. J’avoue me sentir comme un lapin devant des phares et ne pas savoir à quoi m’attendre… «Je mets le compteur!» Fred lance le petit compteur rouge qui va faire défiler les 10 minutes les plus longues de ma vie. «5… 4… 3… 2… 1… GO!»

C’est partit! 15 sur les tapis et synchro au départ. Les mouvements s’enchaînent à coup de séries de 10 : pompes sautées, squats, tractions, sprint. Motivation maximale. Les participants de l’heure précédente et de celle d’après nous encouragent, nous font aller au-delà de nos limites. Aller au bout, tout en gardant le bon mouvement. Tous mes muscles sont en tension, même ceux que je ne connaissais pas : «Bonjour, muscle du bras».

Au bout de 10 minutes, je ne suis que sueur et douleur. Mon corps tremble, mes jambes frémissent, mes bras sont lourds… mais JE SUIS EN VIE!!!!
«Le but n’est pas de te faire mal, mais d’aller chercher les mouvements qui vont te faire travailler et progresser. C’est ta dernière série, la plus dure (oui je confirme), qui va puiser dans tes ressources physiques et mentales», dixit Marvin (autre coach de la box).
Les participants me félicitent de cette séance et me doublent check. Je suis droguée à mon tour… je sais maintenant quelle est cette substance qui rend heureux : l’endorphine!
Je regarde les filles – enfin ce qu’il en reste, tout comme moi – les franges sont plaquées sur le front, la sueur traverse les beaux t-shirts, le souffle est porcin… on n’est pas glamour mais ON L’A FAIT et on a le SMILE! On est fière et étonnée d’être allée au-delà de ce qu’on pensait pouvoir faire. CHECK!

… le lendemain matin : Aiiiiiiiiyyeeeeeuuhhh !

Mon corps n’est que douleur… « je veux mourir !! laissez-moi là, je vais vous ralentir »…Courbaturée, 4 tubes de granulé d’arnica avalés, 5 comprimés de décontractant… On m’a appelé Lucky Luke pendant 3 jours, les montées et descentes d’escalier étaient couplées de cris ressemblant à des simulations d’orgasmes (ma voisine a beaucoup ri… CATIN !)… et je vous passe les blagues graveleuses sur le «crossfiSt»! Résultat de cette 1ère journée de combat : 5 mortes, 4 survivantes… On y retourne !

… 2 semaines plus tard, les Résultats – VENI VIVI VICI !

2 survivantes!
Les résultats sont hyper rapides, ce qui est rare dans les autres sports… J’ai de nouveaux muscles et ils sont visibles ! Plus aucune courbature même avec 2/3 entraînements par semaine. Il n’y a pas de phénomène de gonflette mais de gainage. Depuis, j’ai touché aux 3 catégories qui constituent le crossfit : Gymnastique, Cardio et Haltérophilie! Et OUAIS HALTHEROPHILIE et J’AIME ça!! Depuis j’ai gagné en endurance respiratoire, cardio, vitesse, force, souplesse, agilité, équilibre et coordination… et je sais même marcher sur les mains!!

I’M a BAMs*!

Je suis rentrée dans cette secte droguée à l’endorphine et cela fais 1 mois que je ne lâche plus mes barres, que je check* mes nouveaux potes de la box 3 fois par semaine. En gros, le crossFit est adapté et s’adapte à toutes les personnes. Aucune barrière de sexe, âge ou aptitudes sportives. TESTE!

Le Crossfit, c’est un état d’esprit, une façon de vivre, une envie de dépassement de soi. Les Crossfiteurs c’est des doux-dingues, unis et solidaires dans la recherche de performance… on devient très vite accroc!
Merci à Raph, Marvin, Kévin, Fred, Guillaume et tous les BAMs* de m’avoir si bien torturés et donnés goût à cette discipline qui pour moi est devenue captation de mes énergies… mes amis vous remercie aussi du coup. DOUBLE CHECK!!!

GOUTEZ au WOD gratuitement pendant 15 jours

Vous voulez tenter l’aventure, profiter de 15 jours d’essai GRATUIT, appelez de ma part ou de la part de Grizette. On se fera un p’tit WOD ensemble! CHECK! 06 50 36 98 58

Quelques indices pour reconnaître des accrocs au CrossFit (… ou mes nouveaux tocs)

Indice 1 : vous vous accrochez à la barre des vestiaires de votre boîte de nuit préférée et vous pratiquez des tractions.
Indice 2 : vous checkez* votre patron le matin en arrivant au boulo.
Indice 3 : vous faites 30 burpees* quand vous arrivez en retard chez votre mOman le dimanche midi.
Là, c’est sûr : vous êtes ADDICT au CROSSFIT !

 Les box en France

CrossFit Bordeaux, CrossFit Cannes, CrossFit Lyon, CrossFit Rennes, CrossFit Toulouse – KultureFit,
Reebok CrossFit Louvre et CrossFit Montpellier.

CrossFit Montpellier
Batiment 6, 200 Chemin du Rieucoulon 34430 Saint Jean De Védas /
06 50 36 98 58 / crossfitmontpellier@gmail.com
http://crossfitmontpellier.fr/

Traducteur CrossFiteur > Gonzesse néophyte

* BAMs : Bad Ass Montpelliérains, le nom des crossFiteurs de montpellier.
* la Box : la salle où se réalise les entraînements.
* Burpees : (le mal !) une pompe sautée, souvent une punition lorsque l’on arrive en retard.
* Check : tapage dans la paume de la main pour encourager nos efforts, se dire bonjour.
* le WOD : WorkOut of the Day, l’entraînement du jour.