827 Views |  Like

Toulouse : Day 03

L’université de Toulouse bouge !

5 Allée Antonio Machado / Sortie du Métro ligne A :  Mirail-Université

Mais par contre c’est à prendre aux pieds de la lettre ! Et bien là, j’ai mon cul posé sous un arbre du CROUS  et :
> soit je suis encore bourrée de la vieille et je fais des vagues avec mon corps,
> soit c’est le sol.
Et bien je suis rassurée : c’est le sol ! L’université est construite sur pilotis, m’a t’on dit…  Je vous jure c’est pas régulier mais je suis comme sur un bateau. A moins que se soit les racines de l’arbre qui se déplacent… Naaaaaannnn. Surprise du jour, bonjour.

Ce campus est vraiment très agréable, avec un cadre de vie offert aux étudiants idyllique. Toujours sous mon arbre, en 1h de repas j’assiste à un concert de piano, une fanfare, un cours de mimes (tout de noir vêtu avec des masques blanc), un déjeuné sur l’herbe. Les étudiants investissent les lieux gazonnés, révisent, déjeunent, discutent, se reposent, dansent aux sons des animations… ça papotent anglais, espagnol… Vous allez me dire « bin ouais, c’est une fac »… avec votre air blasé de jeune universitaire. N’empêche que ce Campus est très agréable, NA !

universite_toulouse

Je cherche une idée

21 rue Puits Clos / 05 61 23 61 02 / www.jechercheuneideetoulouse.fr / Sortie du Métro ligne A :  Capitole

Après une journée enfermée, une seule envie SORTIR et profiter des 24°C toulousains. Je me jette dans le Métro et rien de précis en tête… je flâne. Jusqu’à ce que je tombe nez à nez avec une petite boutique colorée et vitaminée, spécialisée dans les bentos et tous ses accessoires. CARNAGE! Depuis que je cherche une boutique dans le genre. Je lève les yeux pour voir l’enseigne : « Je cherche une idée ». Bin ouais, c’est bien ça. Je passe le pas de la porte et je m’introduis dans un univers de gadgets, de déco de table, la cuisine… Je passe la moitié de la boutique et j’entre dans le monde du Bento! La frénésie Kawaï m’envahit! Accessoires pour former des mini-saucisses en panda, former des oeufs en lapins à grande oreilles, créer des boules de riz en chat… il y a même une machine magique pour réaliser les makis et les sushis en 4 étapes, soit en 30 secondes. En gros, ça ressemble aux ustensiles play-do pâte à modeler de ma fille. Je peux trouver des petites piques panda rigolotes, des distributeurs de sauce en piou-piou… je deviens gaga et folle! Frappez-moi! Je m’en sors pour quasi 70€ et une nouvelle copine : la vendeuse ^^

La frénésie acheteuse m’a envahie, je rentre dans plusieurs enseignes, que nous avons également à Montpellier, mais qui ont des collections différentes. Butin : sac, pochette, bracelet, pantalon simili-cuir, t-shirt… il faut savoir que je suis sortie à 18h, j’ai donc eu 1h pour acheter (dévaliser) l’ensemble de mon précieux butin… mon banquier va (encore) faire la gueule! Aller ça suffit!

photo
Apéro! Où vais-je pouvoir aller?

Le J’Go

16 place Victor Hugo / 05 61 23 02 03 / www.lejgo.com

On m’a beaucoup parlé du J’Go… alors Go!
Ce bar à vin et « grignotages » fait dans l’authenticité, la qualité et met en avant les produits régionaux: l’agneau fermier du Quercy, le porc noir de Bigorre, les volailles de Gascogne… sont achetés entiers et préparés sur place. Les frites sont faites avec de vraies patates et cuites dans la graisse d’oie. Une vraie cuisine du Sud-Ouest! … et Le gras c’est la vie!
Les serveurs sont charmants et l’accueil est fraternel. Accoudée et installée au comptoir, je suis la « jeune fille »… qu’ils sont adorables ces toulousains mais je pense surtout qu’ils ont des problèmes de vue.
Je commande un petit vin blanc doux et dans les grignotages, je choisis : les brochettes de poulet mariné, citron vert et coriandre. Mais ça n’a rien d’un grignotage. Les assiettes sont généreuses et pour 7€ vous avez un vrai repas. Autour de moi, il y a des tempuras d’asperges du Gers, des croustillants de pied de cochon à la moutarde ancienne, des assiettes de petits choux farcis, du rocamadour tiède au miel, du brebis fermier de la vallée d’Ossau… et bien évidement le magret de canard. Les prix oscillent entre 4,50€ et 22€ pour des assiettes à partager copieuses et pleines de saveurs! Tout est beau, bien présenté et ça sent bon la graisse d’oie. Je regarde la cuisine et je me dis qu’à tout moment un gallinacé frétillant et caquettant peut faire irruption au comptoir. Le poulet à goût au vrai poulet rôti de ma mamie, il y a la peau croustillante et le jus qu’on sauce (lèche) jusqu’à en user le plat.
C’est excellent! Le service est agréable, l’ambiance est digne des fêtes du Sud Ouest. Je vous le recommande chaudement. Une des meilleures tables que j’ai eu le plaisir de déguster sur Toulouse.
Lorsque je veux payer la note, le serveur me ressert un godet… Accueil ++++. A mon départ, le comptoir est complet, la salle est pleine et la terrasse très animée… l’odeur des frites maison m’obsèdent encore…

jgo_toulouse1jgo_toulouse2

Les insolites

La maison du Cassoulet

restaurant / 3 Boulevard de Strasbourg / 05 61 22 42 41 / www.maisonducassoulet.com

cassoulet_toulouse

Les insolites

Quand les moules auront des dents

restaurant / 14 Boulevard de Strasbourg / 05 61 57 39 11 / www.quandlesmoulesaurontdesdents.fr

moules_toulouse