1 jour, 1 recette… mes recettes préférées

Pendant ce confinement, comme les restaurants sont fermés, on ne va pas s’arrêter de parler FOOD, mais on va parler BOUFFE à la maison. C’est donc le moment de cuisiner en famille ou en solo… chacun ses habitudes. Moi j’ai baigné dans la cuisine de mes grands-mères et celle de ma mère, autant te dire que pour moi la cuisine c’est bien plus que de la tambouille. C’est le passage du flambeau de certaines recettes, c’est l’apprentissage des goûts… mais c’est aussi ici que la plus part des conversations avaient lieu sur tous les sujets. Un lieu haut en couleurs, en odeurs et en paroles. J’y ai créé mes plus beaux souvenirs. Les odeurs sont mes exhausteurs de souvenirs. La nourriture a ce pouvoir puissant de réminiscence . C’est eux qui me remettent encore et toujours en mémoire les personnes que j’aime le plus au monde.

Aussi j’ai décidé de te partager Mes recettes préférées. Régressives, nostalgiques ou emblématiques ce sont toutes des recettes que je chérie. L’occasion pendant ce confinement de partager avec toi mes petites madeleines de Proust et mes plaisirs cachés… qui datent de mon enfance ou parfois de moins loin.

Ce sont toutes des recettes très simples et que tout le monde peut refaire avec des ingrédients de base.
Même les petits pourront facilement mettre la main à la pâte… ou même les plus nuls en cuisine pourront s’approprier très aisément 😉

{ Note : Tu remarqueras que je n’ai pas fait toutes les recettes asiatiques que j’aime tant car je ne peux pas aller jusqu’aux commerces asiatiques pour récupérer des produits spécifiques que l’ont ne trouve que chez eux… mais promis dès le confinement terminé je remédie à ça ! }

JOUR 04 : > Les Petits Farcis de mamie <
JOUR 05 : > Les Bricks aux restes de maman <
JOUR 06 : > Rougail Saucisse 974 des copines <
JOUR 07 : >  La Piperade de tata du Boucau <
JOUR 08 : > Les Oreillettes de papi Jack <
JOUR 09 : > La Blanquette de Veau, mon plat doudou <
JOUR 10 : > Risotto, mio amore <
JOUR 11 : > SalmOrejO, un souvenir Olé Olé d’Andalousie <
JOUR 12 : > Croquants aux amandes <
JOUR 13 : > Croquetas de jamón comme à Barcelone <
JOUR 14 : > Gratin de blettes au parmesan et à la noix de muscade, pas bête! <
JOUR 15 : > Houmous, indice glycémique bas, sauveur de mes apéros <
JOUR 16 : > « Arrête de faire de la Chakchouka ! » <
JOUR 17 : > Dahl de lentilles corail, épinard et curry coco <
JOUR 18 : > Tout le monde aime les Cheese Naans ! <
JOUR 19 : > Départ pour la Thaïlande avec un Green Curry < 
JOUR 20 : > Le Tigre qui pleure de Fabrice Mignot <
JOUR 21 : > Bataille de Zézettes à Sète <
JOUR 22 : > Pas de crème dans la carbo, stupido! <
JOUR 23 : > La véritable macaronade sétoise <
JOUR 24 : > Chili sin carne, en 5 minutes et à moins de 1€ <
JOUR 25 : > Sushi cake et sushis  express au bac à glaçons <
JOUR 26 : > Falafels ForEver ! <

….. à suivre …


blanquette de veau

La blanquette de veau, mon plat doudou…

Alors ici, je ne commencerai pas par « quand j’étais petite… » car cette recette je l’ai vraiment découverte sur le tard. A la maison, on était plus boeuf bourguignon (recette ici) que blanquette de veau. Bon et on va dire que la blanquette de veau de la cantine avec sa sauce à l’eau ça ne compte pas dans les grandes expériences gastronomiques de ma vie.

Comme le dit la définition de notre ami Wiki : « La blanquette de veau, est une recette de cuisine traditionnelle de la cuisine française, à base de ragoût de viande de veau marinée, puis mijotée dans un court-bouillon de vin blanc, de carotte, de poireau, d’oignon, de champignon de Paris, de bouquet garni, liée en sauce blanche à la crème et au beurre. »

Ici pas de grandes histoires juste te dire que pour moi ce plat est un incontournable de la cuisine française et pas hyper compliqué à réaliser. Je le trouve réconfortant, rond avec sa sauce onctueuse qui nappe les papilles… Parfait pour les soirées d’hiver. Je me sens bien après l’avoir mangé, c’est mon plat doudou. Pour certains, c’est la glace, pour moi c’est, entre autres, la blanquette de veau ! Du beurre, de la crème, c’est pas très healthy mais on n’a jamais vu une salade verte réconforter d’une dure journée. Et surtout on ne lésine pas sur la sauce, c’est un plat « reviens-y ». Remets en une bonne louche. Moi je la mange avec du riz (de Camargue, évidement) mais tu peux aussi la servir avec des pommes de terre. J’adore quand le riz est bien imbibé, quand les carottes et les poireaux sont fondants… rien que d’en parler j’en salive. Je pourrai t’en parler pendant des heures, mais il faut que tu goutes! Aller à tes fourneaux !


La recette

6 personnes
Niveau « intermédiaire » et coût €€
30 min de prépa / 1h45 min de cuisson (30min au Cookeo)

Les ingrédients

– 1 kg d’épaule ou de sauté de veau
– 400 g de champignons de Paris
– 4 carottes
– 3 blancs de poireau
– 1 branche de céleri
– 3 oignons
– 1 échalote
– 1 gousse d’ail
– 2 jaunes d’œuf
– 50 g de farine
– 70 g de beurre
– 1 citron
– 1 brique de crème fraîche 20cl
– 1/2 verre de vin blanc sec
– 1 bouquet garni (persil, thym, laurier)
– 4 clous de girofle
– 4 brins de persil plat (pour la déco)
– quelques olives vertes
– sel, poivre

Les étapes de la recette

  1. Pèle les carottes, l’ail, l’échalote et les oignons.
  2. Pique 1 oignon avec les clous de girofle et coupe-le en 4.
  3. Coupe l’échalote en deux et hache l’ail.
  4. Tranche les carottes, le céleri et les blancs de poireau en rondelles.
  5. Nettoie et émince les champignons grossièrement.
  6. Fais revenir la viande dans un peu de beurre dans une cocotte (une marmite ou un faitout).
  7. Ajoute l’oignon, l’échalote, l’ail, le poireau, le céleri, les carottes et bouquet garni. Sale et poivre.
  8. Mouille avec le vin puis ajoute de l’eau de façon à immerger la viande et les légumes.
  9. Couvre, porte à ébullition, puis baisse le feu et laisse mijoter environ 1h30 à petits frémissements. (30 min dans un Cookeo)
  10. Pendant la cuisson de la viande, fais revenir dans une poêle les champignons (environ 10 min à feu moyen), avec 20g de beurre et les 3/4 du jus du citron.
  11. Prépare un roux blond : dans une casserole, fais fondre le reste de beurre, saupoudre-le avec la farine, mélange vivement le tout au fouet jusqu’à ce que le beurre ait été entièrement absorbé et que le tout brunisse légèrement, puis stoppe la cuisson et laisse refroidir.
  12. Une fois que la viande est cuite, verse le contenu de la cocotte dans une fine passoire de façon à filtrer le bouillon de cuisson dans un saladier.
  13. Rallume le feu sous la casserole contenant le roux, verse le bouillon en plusieurs fois et fouette en permanence pour y délayer le roux, faire épaissir la sauce et la porter à ébullition.
  14. Pour finir, remets la viande et les légumes dans la cocotte, ajoute les champignons poêlés.
  15. Mélange la crème et les jaunes d’œuf.
  16. Incorpore ce mélange à la sauce et ajoute le reste du citron.
  17. Réchauffe pendant 10 à 15 min sans laisser bouillir.
  18. Ajoute le tout dans la cocotte avec la viande et les légumes.
  19. Dispose dans un plat creux et décore avec les brins de persil et les olives vertes.
  20. A servir avec des pommes-de-terre ou du riz.

Bon’ap !

… et toi, tu as une recette qui te réconforte ?

Author

Blogueuse de Montpellier, Je teste pour toi ! HAPPY BLOG ♥ avec des vrais morceaux d'humain dedans

Write A Comment

Oh oui ! Epingle moi !